France Télécom doit redevenir un vrai service public !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Pour que les territoires ruraux soient "connectés", France Télécom doit redevenir  un vrai service public !

La privatisation de France Télécom, avec sa transformation en Orange se traduit pour les territoires ruraux en abandon complet de l'infrastructure des réseaux filaires de communication téléphonique et internet classiques. La plupart des élus locaux des petites villes et des villages de campagne dénoncent les mêmes situations :

- les lignes téléphoniques ne sont pas entretenues, les opérations de maintenance ou de réparation peuvent prendre plusieurs mois pendant lesquels les usagers ont leurs communications téléphoniques et internet perturbées. Des poteaux cassés ne sont pas changés, des lignes restent au sol avec des réparations provisoires.

- des villages sont totalement privés de téléphone et d'internet pendant plusieurs dizaines d'heures.

- il devient très difficile pour un élu local de signaler un défaut et demander une réparation : là où avant 2017 un contact direct entre élus locaux et responsables techniques FT permettait de transmettre un signalement de défaut sur un point particulier ou sur une portion de réseau (sans pour autant que ce signalement soit suivi d'effet rapidement)  il faut maintenant utiliser le 1013. Il n'y a plus de lien élus - maintenance réseau. Le 1013 ne permet de signaler qu'un défaut précis. Il faut donc faire un signalement séparé pour chaque défaut constaté. Un SMS prévient que chaque dossier est enregistré et qu'il va être traité. Une entreprise sous traitante est envoyée. Le technicien traite UN défaut et seulement un (s'il le traite), repart laissant les autres défauts non résolus. Un autre jour un autre technicien revient constate qu'il n'a pas le matériel pour réparer, repart... et ainsi de suite pendant plusieurs semaines ou mois.

Les difficultés de communication avec Orange sont générales mais en ce qui concerne les réseaux, le matériel collectif, c'est une catastrophe, aggravée en milieu rural.

La privatisation d'EDF s'est traduite par la création de deux sociétés différentes : EDF et ERDF devenue ENEDIS. Quelques soient les fournisseurs commerciaux d'énergie choisis par les abonnés, le réseau est entretenu et les responsables techniques locaux sont facilement joignables. Les voitures bleues sont présentes partout, en particulier dans les moments difficiles pour le réseau.  Il faut que cela redevienne le cas pour France Télécom.



Daniel compte sur vous aujourd'hui

Daniel LE CORNEC a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: France Télécom doit redevenir un vrai service public !”. Rejoignez Daniel et 86 signataires.