Face au terrorisme autorisation du port d'armes pour militaires et policiers à la retraite

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


« Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements. »

c'est ce qu'a déclaré le porte parole du gouvernement Benjamin Griveaux au lendemain du dernier attentat ayant frappé la France le 12 Mai 2018 faisant 1 mort et quatre blessés, 5 innocents se trouvant simplement dans la rue...

Ce constat fait on ne peut néanmoins s'en contenter ni l'accepter.

Nous n'acceptons pas de nous faire tuer car nous sommes simplement dans la rue, dans un centre commercial, à la terrasse d'un café ou sur le quai d'une gare, tous les moyens doivent être mis en œuvre pour limiter ce risque.

Nos forces de police et de gendarmerie ainsi que les militaires font un travail remarquable mais sont dans l'impossibilité physique et matérielle d'être partout et de surveiller tous les candidats terroristes potentiels. Face à ce profil du "loup solitaire", terme initié par Mohamed Merah tueur de militaires et d'enfants, les forces de sécurité sont assez démunies et ne peuvent intervenir bien souvent qu'a posteriori.

Face à ces loups solitaires pouvant frapper n'importe où n'importe quand  et n'importe qui il faut des personnes aptes à intervenir n'importe où et n'importe quand.

Les bergers que sont les forces de sécurité ne peuvent être partout, ils convient donc de leur apporter une aide afin de multiplier le nombre de personnes pouvant intervenir dès les premières minutes d'une action terroriste. A l'image des chiens patous qui veillent sur les troupeaux et les défendent en l'absence du berger, nous demandons au gouvernement d’accepter le port d'armes par les policiers, gendarmes et militaires à la retraite et de tout citoyen qui le souhaiterait et serait assermenté par l'Etat, afin qu'ils soient des auxiliaires civils des forces de sécurité capables d'intervenir dès le début d'un acte terroriste en attendant leur arrivée et afin de limiter les conséquences voire de neutraliser dès le début ce type d'agissement.

Cette démarche permettrait une riposte immédiate, et la multiplication de ces personnes assermentées mettrait en difficulté les actes terroristes dans leur déroulement et leurs conséquences. Il s'agit là de plusieurs milliers de personnes formées au maniement d'une arme qui pourraient venir rapidement et à peu de frais soutenir nos forces de sécurité...

S'« il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements »  on peut mettre tous les moyens en œuvre pour en limiter les conséquences, la multiplication des personnes civiles assermentées pouvant intervenir au quotidien en fait partie.

Face à ces loups solitaires pouvant frapper n'importe où n'importe quand et n'importe qui il faut des personnes aptes à intervenir n'importe où et n'importe quand.



Audran compte sur vous aujourd'hui

Audran METABLER a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Face au terrorisme autorisation du port d'armes pour militaires et policiers à la retraite”. Rejoignez Audran et 38 signataires.