En Marche doit retirer l'investiture à André Dupont en Ardèche !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Dans Mediapart, on a appris aujourd'hui que le candidat En Marche André Dupont, investi en Ardèche, était l'auteur de nombreux post Facebook contre le mariage pour tous et proche du milieux intégristes dont il partage abondamment les idées. 

Durant des mois, il  a prôné l'inverse des valeurs prônées dans le Programme d'Emmanuel Macron. Ce dernier doit lui retirer son investiture avant dimanche ! C'est l'objet de cette pétition. 

Extraits de l'article de Mediapart :

"André Dupont (Ardèche), le MoDem anti-mariage homo qui a effacé ses posts Facebook

Quand Mediapart lui pose la question, André Dupont l'admet : oui, il a bel et bien toiletté son profil Facebook quand il est devenu candidat LREM dans la deuxième circonscription de l’Ardèche. « Mon Facebook était trop ouvert, j’ai rendu les posts inaccessibles. » Formule pudique : André Dupont a en réalité littéralement expurgé son compte, longtemps ouvert aux quatre vents, qui ne compte plus désormais que quelques posts, dont le plus récent date… du 27 mai.

Ces dernières années, cet adhérent du MoDem ardéchois, déjà candidat du parti de François Bayrou aux législatives de 2012, a pourtant été très actif sur le réseau social. Pour déplorer le sort des chrétiens d’Orient, relayer une pétition en faveur du contesté professeur anti-vaccins Henri Joyeux… et dénoncer le mariage des couples de même sexe, en contradiction totale avec la plate-forme législative de LREM.

Le 4 février 2013, en plein examen de la loi à l’Assemblée nationale, Dupont poste sur Facebook une « lettre ouverte » à Pascal Terrasse, le député PS de la circonscription, signée de son nom. « Avoir un enfant n’est pas un droit (…) argumenter autour du principe d’égalité sur ce sujet est fallacieux », écrit-il, enjoignant son député, s’il veut « rester proche de l’Ardèche », « à refuser ce texte tant qu’il n’y aura pas de vraies réponses aux questions des droits de la femme et des enfants ».

Trois jours plus tard, il partage deux liens de la Manif pour tous : le « témoignage poignant d’un jeune adopté » et une invitation à saisir le Conseil économique et social pour contester la loi. Le 4 juin, il partage une pétition contre la supposée « théorie du genre » relayée par l’Uni, organisation étudiante conservatrice. Le 2 juillet, il relaie un entretien sur RMC de la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, isolée par le site d’extrême droite Le Salon beige, où celle-ci dénonce les « intimidations » contre les militants anti-mariage pour tous. « À écouter si vous avez un peu de temps », conseille André Dupont à ses amis Facebook. Le 5 août, il relaie un article de la fondation Jérôme-Lejeune, proche des catholiques intégristes anti-avortement, qui dénonce une action d’Act Up. « Inadmissible de voir cela, est-ce que l’État va réagir face à cette violence ?», s’indigne Dupont.

Ce catholique convaincu, qui partage sur son compte les vidéos du groupe d’électro-pop « Glorious », créateur d’une école de « louange » de Dieu, admet qu’il était alors très opposé à la loi Taubira. « J’étais très opposé à la gestation pour autrui et sur ce point la loi était ambiguë », plaide-t-il aujourd’hui. Il reconnaît avoir manifesté « une fois à Paris » contre la loi Taubira, « entraîné par des amis », mais ne pas avoir renouvelé l’expérience « parce qu’il y avait dans ces manifestations des gens qui étaient là pour détruire et pas construire ». Il assure que la loi ne lui pose aujourd’hui « aucune difficulté » et plaide le droit à « changer d’avis ». Mais tout de même pas au point d’assumer ses engagements passés…"

 



Le Grand compte sur vous aujourd'hui

Le Grand CHARLES a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: En Marche doit retirer l'investiture à André Dupont en Ardèche !”. Rejoignez Le Grand et 44 signataires.