Emmanuel Macron, extradez Polanski pour qu’il soit jugé !

Emmanuel Macron, extradez Polanski pour qu’il soit jugé !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Monsieur le Président, vous avez annoncé que vous faisiez de l’égalité femmes-hommes la grande cause du quinquennat, nous attendons toujours les actes.

L’affaire Polanski est l’occasion de prouver votre volonté politique sur ce sujet et d’accepter l’extradition du violeur franco-polonais vers les États Unis d’Amérique, où la justice californienne demande toujours son extradition, depuis 1978, dans une affaire de viol sur mineure.

Voici la liste des femmes qui accusent Polanski :

Anonyme – 10 ans – 1969
Anonyme – 16 ans – 1969
Mallory Jones – 29 ans – 1970
Anonyme – 9 ans – entre 1972 et 1975
Renate Langer – 15 ans – 1972
« Robin » - 16 ans – 1973
Marianne Barnard – 10 ans – 1975
Valentine Monnier – 18 ans – 1975
Anonyme – 12 ans – 1976
Anonyme – 15 ans – 1976
Samantha Geimer – 13 ans – 1977 (qui ne souhaite pas la poursuite des procédures)
Charlotte Lewis – 16 ans – 1983

La France a comme principe de ne pas extrader des citoyen·nes français·es. Mais dans le cas ici présent, il est temps, en 2020, de remettre en cause, dans certains cas, ce principe. La France a déjà demandé à extrader un citoyen d’un autre pays, ce qu’elle a obtenu dans des affaires qui concernaient des pays européens comme non européens (comme la Belgique ou la Bolivie). Pourquoi en retour ne pas étendre cette possibilité d’extrader des citoyens français vers des pays non européens dans des affaires de violences sexistes et sexuelles ? Les accusations contre Monsieur Polanski sont très graves, cet homme doit pouvoir être jugé. Les frontières ne doivent pas le protéger. D’autant plus, qu’il ne risque pas la peine de mort. L’argument de refuser l’extradition sur ce point n’a pas de raison d’être. La nationalité française de Roman Polanski ne doit pas le protéger d’accusations de viols. 

Leïla Slimani déclarait à France Inter qu’”une société est malade quand la justice n'est pas rendue. Les #Césars ont consacré une forme d'impunité. Cette mise à l'honneur était indécente". 

Le débat est simple aujourd’hui. Monsieur le Président, resterez-vous du côté d’un homme accusé par douze femmes de viols avec dans plusieurs cas de nombreuses circonstances aggravantes (viol sur mineur, sodomie, fourniture d'une substance prohibée à une mineure, actes licencieux et débauche, relations sexuelles illicites et perversion) ?

Soit vous êtes solidaire des victimes et vous permettez son extradition, soit vous êtes solidaire de Polanski, il n’y a pas d’entre-deux.

Nous femmes et hommes qui signons cette pétition affirmons notre soutien aux victimes. Nous ne voulons plus d’une société qui se cache derrière des phrases creuses comme « séparer l’homme de l’artiste » pour refuser aux victimes la possibilité de voir le jugement rendu.

Face aux #CesarsDeLaHonte ne soyez pas le #PrésidentDeLaHonte

Pour mettre en oeuvre une diplomatie féministe, permettez l’extradition de personnes accusées de violences sexistes et sexuelles dans d’autres pays comme Roman Polanski.

Sources :

https://www.dailymail.co.uk/news/article-5058727/Five-women-accuse-Roman-Polanski-sexual-assault.html

https://www.7sur7.be/people/roman-polanski-a-tente-de-me-violer-deux-fois~ad7a69b2/

http://www.leparisien.fr/faits-divers/une-francaise-accuse-le-realisateur-roman-polanski-de-viol-08-11-2019-8189568.php

Crédit pour l’illustration : @napadeu_

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !