Demandons une évaluation de santé publique du protocole sanitaire imposé à nos enfants !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


10 millions d'enfants concernés en France.
Vous avez des inquiétudes sur le bien-fondé de l'application du protocole sanitaire imposé à tous nos enfants ?
Vous n'êtes pas seuls.
C'est la raison pour laquelle beaucoup de collectifs de parents et de professionnels de l'enfance ont interpellé nos gouvernants ces dernières semaines, par différents moyens d'action. Mais ceux-ci sont tous restés sans réponse. Dès lors, nous demandons qu'une évaluation en santé publique, qualitative et quantitative, soit menée par les instances responsables, pour mesurer les effets spécifiques et les conséquences liées au protocole sanitaire dans les écoles.

Depuis la mise en place de l’obligation du port du masque pour nos enfants (décret du 29 octobre 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19) et les différentes allocutions télévisuelles des responsables de l'état d'urgence sanitaire et de ses mesures restrictives liberticides, il est inacceptable que vous ne soyez jamais revenu publiquement sur cette obligation excessive, irréaliste et peu applicable.

Aujourd’hui les enfants et adolescents restent les victimes silencieuses de la doctrine sanitaire que le gouvernement actuel, et le précédent, ont imposée face à la pandémie et malgré les analyses épidémiologiques récentes qui rendent injustifié et illégitime l’état d’urgence sanitaire.

Aujourd’hui dix millions d’enfants (10 282 000 enfants en France en 2020, âgés de 6 à 18 ans), nos enfants, subissent cette maltraitance criminelle depuis trois mois sous le silence approbateur du gouvernement.

Le port du masque obligatoire chez les enfants, mesure inappropriée, disproportionnée, eu égard au rapport bénéfice-risque, nie l’intérêt supérieur de l’enfant et ses droits fondamentaux reconnus dans la CIDE.
Il est indigne que cette mesure n’ait jamais fait l’objet d’aucune évaluation.

En effet, malgré les alertes et retours expérientiels des professionnels de l’enfance diffusés dans les médias sur les conséquences psychologiques, cognitives, physiques, socio-économiques et environnementales dévastatrices, aucun avis ou recommandation n’ont été émis par les décideurs non plus que par le HCSP, l’HAS, l’ODM, quant à la nécessité urgente d’une étude d’impact à l’échelle nationale.

Ainsi, en référence à l’article 15 de la DUDDH intégrée à la Constitution “la Société a droit de demander compte à tout agent public de son administration”, il est impératif que soit réalisée urgemment l’évaluation des différentes mesures contraignantes et restrictives imposées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, et ce en toute transparence et rigueur scientifique.
Par ailleurs, l'Etat se doit de respecter les recommandations du Conseil Scientifique, de l’HAS et du HCSP, légitimant la participation des citoyens usagers dans les mesures de politique sanitaire.

Nous demandons qu'une délégation citoyenne, inquiète du bien-être de tous les enfants du pays, soit reçue avec la même attention que celle qui a été portée aux représentants des cultes.

Nous, parents, grands-parents et citoyens de France, resterons déterminés dans nos revendications légitimes jusqu’à l’abrogation de l’obligation du port du masque des enfants, et jusqu’à recouvrer le plein exercice de l'autorité parentale.

Nous avons besoin de votre soutien !
Signez et faites signer cette pétition si vous partagez cette initiative ! Merci