Cri de détresse des horticulteurs et maraîchers

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


À Mr le Président de la République Française

À Mr le Premier Ministre

À Mr le ministre de l’agriculture

 

  Ceci est un cri de détresse mais d’alarme aussi.

  Nous, Horticulteurs, Pépiniéristes et Maraîchers de France sommes les laissés pour compte de la France.

Les oubliés, pourtant si essentiels à la survie de nombreux ménages, qui, pour survivre font leur potager.

 

  Vous nous laissez sur le bas côté!

 

  80% de notre chiffre d’affaire est effectué entre Mars et Avril. Vos mesures d’assurer 1500€ par personne sont correctes, mais sachez, Mr le Président, que pour toute notre filière, cette somme devra nous être versée pendant 1 AN pour la survie de toutes ces entreprises.

 

  On est en guerre, seulement, à la distribution des armes vous nous avez oublié! Des kalachnikov aux grandes surfaces, des fourches aux autres. Le combat est inégal.

 

  Nous vous demandons donc de rendre équitable cette lutte. Pour la santé de chacun mais aussi la survie du poumon vert de la France.

 

  Que les supermarchés et autres grands qui vendent des plantes, le plus souvent importées des pays européens, ferment leurs rayons non alimentaire et non essentiels à la vie. Ou, d’autoriser la vente sur place, dans nos exploitations des plants potagers et fleurs, sous certaines règles sanitaires, j’en conviens.  Nous sommes conscients du danger de cette épidémie, mais aussi certains, que nous, petits producteurs déjà délaissés du système, ne survivrons pas à cette quarantaine.

 

  Dans l’espoir que ce cri d’alarme soit entendu rapidement, je vous pris d’agréer mes sentiments les meilleurs.

 

  Amandine, petite productrice de plants de légumes

  sans prétentions mais pas prête à se laisser faire non plus.