Arrêtons la prolifération nucléaire !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Un décret signé le 6 juillet, en catimini, par Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian et l'ambassadeur de France en Australie vient d'autoriser l'importation en France de près de 4 tonnes de déchets radioactifs de plutonium et d'uranium australiens. Areva en fera du business en accointance avec la Australian Nuclear Science and Technology Organisation qui exploite à Lucas Heights un réacteur de recherche répondant au doux nom d' "Opal". En devenant propriétaire en titre de cette merde, Areva devenu Orano pour masquer sa faillite financière, impose au globe et aux français une nouvelle menace de transports mortels maritimes et terrestres, et quelques autres saloperies.

La prolifération nucléaire serait-elle possible finalement mais uniquement pour un des rares pays qui possèdent la bombe atomique et en menacent la planète ?

Pour plus de 22 ans et peut-être même plus...


Avec l'imprimatur du pouvoir politique, l'introduction en France des déchets nucléaires australiens peut commencer dès à présent et s'étaler jusqu'au 31 décembre 2030. Il faut que toutes les générations, des grands-parents aux petits-enfants, gouttent au risque, non ? D'autant que le retraitement par Areva/Orano de ces déchets atomiques est prévu entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2034. Seize années, une paille !

Mais le lobby nucléaire est grand seigneur, grand saigneur, car "les Parties feront tous leurs efforts pour minimiser le nombre de transports nécessaires au retour des déchets radioactifs" vers le pays vendeur de l'hémisphère sud en Océanie. L'émeu, oiseau national de l'Australie, en est tout ému et le kangourou, l'animal national, en saute de joie. Les français, drogués au nucléaire, restent muets et soumis. ...

D'autant qu'ils ignorent tout et que si les accords fixent la date limite du 31 décembre 2034, ils prévoient dès à présent dans son article 3,  signé des trois autorités qui ont fait acte d'allégeance, que la date ultime de retour en Australie des déchets radioactifs issus du retraitement pourrait courir jusqu'au 31 décembre 2035. Pas fous les nucléocrates et les politiciens.

La suite en cliquant : http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2018/07/09/Décret-Présidentiel-%3A-les-déchets-radioactifs-d-Australie-viendront-sur-le-sol-français

Nous ne pouvons accepter ce risque de prolifération "nucléaire" de notre environnement  pour nos enfants et petits enfants ! Il nous faut réagir et demander l'annulation de ce décret à Messieurs Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian et Nicolas Hulot !



Dominig compte sur vous aujourd'hui

Dominig BOURBAO a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Arrêtons la prolifération nucléaire !”. Rejoignez Dominig et 235 signataires.