Appel de hors-la-loi pour une mort choisie

Appel de hors-la-loi pour une mort choisie

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

NOUS AVONS AGI ILLEGALEMENT POUR AIDER QUELQU'UN À MOURIR
 
Après des personnalités[1], après des soignants[2], après des députés[3], après des femmes[4], après des médecins[5], après des soutiens d'associations[6] qui, tous, réclament une législation permettant à chacun de choisir sa mort,
 
nous, hors de toute idéologie et appartenance politique ou religieuse, hors de tout engagement militant ou associatif, DÉCLARONS ICI, EN TANT QUE SIMPLES CITOYENS RESPONSABLES, AVOIR AIDÉ CONCRÈTEMENT DES PROCHES À MOURIR, à la demande expresse et consciente de ceux-ci.
 
Nous avons été confrontés à leur douleur et à leur désespoir, à leurs supplications de les aider à mettre un terme à leurs souffrances. Faute d'une prise en compte de leur volonté dans notre législation, faute d'un accès autorisé à des moyens adaptés, NOUS AVONS DÛ, POUR LES SOULAGER, FAIRE APPEL À DES PRATIQUES ILLÉGALES que nous considérons néanmoins comme légitimes, chaque individu ayant le droit de disposer de lui-même.
 
Notre démographie conduit inéluctablement à la multiplication, dans les prochaines années, de ces situations dramatiques et de ces fins de vie indignes. Après des décennies de demi-mesures inadaptées, c'est maintenant une urgence incontournable de légiférer sur le suicide assisté et l'accès encadré aux moyens létaux, comme le souhaite une large majorité de la population française[7].                                             

  Des Hors-la-loi, hélas


[1] - Appel à la désobéissance civique en matière d'euthanasie du 13 janvier 1999 (132 signataires)
[2] - Manifeste du 7 mars 2007 (2134 signataires).
[3] - Tribune du 28 février 2018 (156 signataires).
[4] - Tribune "Choisir sa vie, choisir sa mort, des femmes persistent et signent" du 31 octobre 2019 (111 signataires).
[5]  - Manifeste "des 343 médecins" du 4 janvier 2020 (1 143 médecins signataires)
[6] - Pétition "Légalisation de l'aide active à mourir" de N. Debernardi et M. Godard (439 000 signataires à ce jour) et Manifeste du Choix du 2 mars 2018 - Pétition Ultime Liberté du 26 octobre 2019 (10 970 signataires à ce jour)
[7] - 96%, selon le sondage IPSOS de mars 2019

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !