Énergie : affecter les 38 milliards de taxes à la transition énergétique

Énergie : affecter les 38 milliards de taxes à la transition énergétique

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

17 Novembre : La France a le chic des débats tronqués où la mauvaise foi le dispute à l’hypocrisie. Chacun assène ses arguments à coup de chiffres qui ne veulent pas dire grand chose. Les pro 17 dénoncent une hausse continue des carburants. Ce qui est faux, l’essence faisant le yoyo depuis toujours. Ils dénoncent une hausse continue des taxes. Ce qui cette fois est vrai. A l’inverse, les anti 17 mettent en avant la hausse de la fiscalité pour financer la transition énergétique. C’est tout aussi faux. Sur 38 milliards d’€ de recettes, seuls 7 milliards sont affectés à la transition énergétique, le reste allant au budget général et aux collectivités locales qui par ailleurs collectent des taxes transport.

La question du pouvoir d’achat est aussi au cœur de ce débat surréaliste. Les pro 17 font état du coût toujours plus important de l’essence, ce qui dans l’absolu est faux. Les voitures consomment beaucoup moins et dans l’absolu en € constant le prix du litre n’a pas vraiment progressé. A l’inverse, les anti 17 comparent le prix du litre au smic horaire depuis 40 ans, déduisant ainsi une baisse relative du prix de l’essence. C’est tout aussi de mauvaise foi. Car la vraie comparaison à faire n’est pas par rapport au revenu mais au reste disponible après paiement des dépenses « obligatoires » (loyer, assurances, ...). Elles représentaient 10% du revenu il y a 40 ans, c’est près de 30% aujourd’hui  et jusqu’à 50% pour les familles modestes. Nous payons l’inconstance de l’Etat depuis 40 ans à coup de taxes et de décisions contradictoires comme la fameuse taxe poids lourds (écotaxe) ou le Diesel. Les français sont passé au Diesel quand l’Etat à grands renforts de publicité les a convaincu que grâce au pot catalytique, le diesel était plus vertueux que l’essence. Il nous dit aujourd’hui l’inverse, sans doute à raison. Quand faut il le croire ?

Les français veulent bien passer à l’électrique mais la plupart n’ont pas de prise de recharge. Quand à l’hybride, les modèles « familiaux » sont inexistants ou hors de prix. Et nombreux sont ceux qui attendent désespérément un train ou se font régulièrement voler leur vélo sans jamais le revoir. 

Pour autant, le vrai débat est ailleurs. Nous n’avons plus le choix. Il nous faut drastiquement et rapidement diminuer la dépendance à la voiture et aux énergies fossiles. Plein de solutions existent. 

L'Etat doit légiférer, non pour fixer de nouvelles taxes qui alimentent un budget dont le déficit représente 25% des dépenses (!), mais pour accompagner les changements techniques, juridiques et comportementaux nécessaires dans un délai raisonnable et sans changer de stratégie tous les 6 mois. 

Il doit annoncer que sous 5 ans, les 38 milliards de taxes sur l’énergie seront affectés en totalité aux investissements pour la transition énergétique. 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !