Collège Gérard PHILIPE : Pour un plan d’urgence

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


A Cannes, le collège Gérard PHILIPE doit rester plus que jamais le collège du Cinéma dans la ville du Cinéma

Nous, parents et professeurs, anciens élèves, anciens parents et anciens professeurs du collège Gérard PHILIPE de Cannes, la ville du Cinéma ;

Nous, les amoureux du cinéma, spectateurs, animateurs de Cannes Cinéma et des Rencontres Cinématographiques de Cannes ;

Nous, les amoureux du 7ème art, spectateurs ou professionnels du cinéma et du Festival de Cannes ;

Nous, habitants et élus de Cannes et de la Communauté d’agglomération des Pays de Lérins, 

Nous sommes préoccupés par le devenir du Collège Gérard PHILIPE de Cannes la Bocca, qui a fait de longue date du Cinéma un facteur de construction de la personnalité et de la citoyenneté, d’accès à la culture et de réussite pour ses collégiens.

En effet, alors que ces jeunes fréquentent un collège et une équipe enseignante admirables, alors qu’ils s’y sentent bien pour réussir, voilà que  les difficultés s’accumulent.  

  • FIN DE ZEP = EFFECTIFS/CLASSE PLUS LOURDS…

Ainsi, à la prochaine rentrée, les classes passeront de 24 élèves maxi à 26, en attendant les 28-29… C’est la conséquence de la perte du statut ZEP il y a 3 ans. Et les moyens spécifiques dont disposait le collège vont disparaître.

  •  UNE MIXITÉ SOCIALE REMISE EN CAUSE…

De plus, l’ouverture du collège voisin de Pégomas va entrainer le départ de Gérard PHILIPE des élèves de La Roquette – à commencer par les 6ème -. Résultat : la mixité sociale, si précieuse, que connaissait ce collège va reculer considérablement alors qu’en même temps, les conditions d’enseignement vont se dégrader ! 

  • PRÉSERVER LA RICHESSE DES OPTIONS…

Dans cette situation, il faudrait que le collège Gérard PHILIPE puisse développer davantage ses projets pédagogiques et les options qui aident les élèves à être plus autonomes, à mieux accéder à la science et à la culture : options « Théâtre », « Aéronautique », « Presse », « DYS », « Cinéma audiovisuel (CAV) »…

  • OPTION CINÉMA : LA QUALITÉ POUR TOUS…

Or, c’est tout le contraire qui va se passer ! La classe Aéronautique disparaitra à la rentrée 2018. Quant à l’option « Cinéma Audiovisuel », ses moyens vont être réduits à la portion congrue. Pourtant, le CAV, ce sont 12 enseignants, formés et motivés, qui accueillent chaque année 130 élèves dans 14 ateliers, pour analyser 80 films sur un cycle de 4 ans, sans compter les séances spéciales ouvertes à tous les collégiens. 

Le CAV, c’est aussi, depuis 30 ans, une expérience unique en France, permettant aux collégiens de sortir des frontières du quartier et de s’ouvrir sur la ville - la Croisette, ses paillettes, son tapis rouge - et sur les réalités et les rêves du monde, d’acquérir des codes de lecture et de compréhension des images dans lesquelles ils baignent au quotidien, et de tourner eux-mêmes des films. Autant d’activités originales qui leur permettent de mieux valider de nombreuses compétences du socle commun de connaissances.

  • CAV : OUVERTURE ET RAYONNEMENT

Au cours des années, le CAV de Gérard PHILIPE a noué des partenariats d’exception avec la MJC, avec Cannes Cinéma, avec les Rencontres Cinématographiques de Cannes (RCC), et bien sûr avec le Festival de Cannes, au point que les collégiens de 3ème constituent avec talent le Jury d’une des compétitions spécifiques adossées au Festival, « Cannes Écrans Juniors ».

Pourquoi renoncer à cette richesse ? Comment accepter que, dans la capitale mondiale du cinéma, il n’y ait plus à l’avenir un collège consacré au 7ème art ? Comment accepter que le Ministère de l’Éducation, le Rectorat de l’Académie de Nice, puissent laisser asphyxier ce projet alors que, pour prendre le dernier exemple en date, le Collège Cinéma de Jaffa (Israël) sollicite un partenariat avec le collège Gérard PHILIPE, l’Ambassade de France, le Ministère des Affaires Etrangères, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la ville de Cannes ?

  • GÉRARD PHILIPE MÉRITE LE LABEL CINÉMA

Nous ne pouvons laisser sans réagir le collège Gérard PHILIPE se replier sur lui-même et manquer au Cinéma. Nous demandons un plan d’urgence qui permette au collège et à ses équipes de poursuivre et d’amplifier leur mission pédagogique et culturelle originale au service de la réussite des collégiens.

C’est pourquoi nous, soussignés, demandons que soient accordés au Collège Gérard PHILIPE de Cannes, collège du Cinéma dans la ville du Cinéma, des moyens spécifiques d’urgence pour maintenir et renforcer son option « Cinéma Audiovisuel » (qui vient de recevoir le soutien total de l’Inspectrice Générale de Cinéma de l’Éducation nationale) ainsi que le Label officiel « Collège Cinéma », avec les moyens qui lui sont dédiés.



Léa compte sur vous aujourd'hui

Léa SANTACROCE a besoin de votre aide pour sa pétition “emmanuel ethis : Collège Gérard PHILIPE : Pour un plan d’urgence”. Rejoignez Léa et 769 signataires.