Soutenez Elsa : jeune auto-entrepreneur en faillite, escroquée et volée par un géant.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Bonjour à tous, je m'appelle Elsa, je suis une étudiante française de 26 ans qui a ouvert un blog et boutique en ligne de vêtements en 2015 : www.geekandgirly.fr. J'ai toujours adoré créer et je rêvais de pouvoir un jour pouvoir me permettre de me consacrer à temps plein envers cette passion, grâce à un petit salaire me permettant de vivre simplement.

A cause d'une entreprise qui a abusé de ma confiance, m'a volé et escroqué : cela fait désormais 10 mois que je suis en faillite, que ma boutique en stand-by car je n'ai plus les fonds pour produire de nouveaux modèles, ni pour faire ma promotion, que je suis rongée par le stress et que cela m'a rendu malade au point de prendre 5kg.

J'ai décidé de vous en parler aujourd'hui car je suis à bout et que j'ai vraiment besoin de votre aide. Je vais essayer d'être la plus précise possible dans mes explications. (Je précise aussi que j'ai conservé toutes les preuves des échanges dont je vais vous parler)

Merci à tous ceux qui prendront le temps de lire toute cette histoire :

Juin 2017 : J'ai contacté l'entreprise Suisse de goodies geeks Mix Image car je recherchais des points de ventes physiques où vendre mes produits. J'ai eu une réponse positive d'un des deux gérants (par sécurité je ne mentionnerai pas son nom) qui était intéressé car il souhaitait "justement ouvrir une section petits créateurs dans sa boutique" et m'a proposé deux choses :

  1. Venir tenir un stand éphémère dans sa boutique le 12 août pour y vendre mes t-shirts et ainsi rencontrer l'équipe.
  2. Lui laisser une certaine quantité de t-shirts en repartant pour faire un essaie sur 1 mois, histoire de voir si les clients en achèteraient et si ça marchait bien on mettrait en place une collaboration à long terme.

Du 11 au 14 août : J'ai parcouru 600km pour passer donc quelques jours en Suisse, ce qui m'a coûté plusieurs centaines d'euros de frais mais c'était pour moi une chance à ne pas rater. Je n'ai pas beaucoup vendu sur le coup mais j'ai pu déposer 158 t-shirts et l'équipe me semblait très sympathique.

15 août : Une fois rentrée en France je les recontacte par mail pour convenir du prix de vente car nous n'avions pas trop eu le temps d'en parler avant que je reparte. A cette époque je vendais mes t-shirts à 25€ sur mon e-shop car ce sont des textiles en coton 100% bio et imprimés avec une encre de qualité. J'ai donc naturellement proposé ce prix de vente pour rester cohérente mais eux m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas me les acheter à plus de 12€, qui pour être totalement transparente avec vous ne me dégageraient que 5€ de bénéfices (et ce sans les réductions d'impôts...). Ça m'a clairement fait mal au cœur mais je me suis sentie obligée d'accepter car ça aurait peut-être ma seule chance et je me suis dis que je pourrais toujours renégocier les mois suivants si le succès est au rendez-vous. Il m'a dit qu'il lui faudrait un peu de temps pour préparer la mise en rayon etc.

28 septembre : Je les recontacte pour avoir des nouvelles et demander des précisions sur : De quelle manière ils allaient me rémunérer ? Et si je devais rédiger une sorte de contrat de vente ? Oui car c'était ma toute première collaboration de ce type et j'étais vraiment perdue. Il était visiblement débordé et je n'ai pas eu de réponse à ces questions. J'ai donc préparé des factures en attendant, car dans ma tête ils allaient sûrement me régler en une fois dès qu'ils auraient tout vendu.

2 novembre : Je reçois une bonne nouvelle de leur part car ils m'apprennent que les t-shirts sont mis en rayon sauf que grosse (mauvaise) surprise ils m'annoncent aussi que finalement ils ne veulent plus me les payer que 6€, soit moins cher que ce qu'ils me coûtent à fabriquer. C'est à dire que je devrais ainsi les vendre à perte ! Alors qu'un accord avait été établi plusieurs mois auparavant. Sauf que je ne l'ai pas capté tout de suite. En fait à cette période j'étais en plein dans des études intensives et avec la fatigue, tout ce que je voulais c'était juste faire mes premières ventes dans ce magasin si bien que j'ai complètement oublié de compter cette partie "frais de production"... 

Du coup je suis restée quelques mois à attendre mon règlement et à les relancer régulièrement car ils sont visiblement TOUJOURS débordés. Entre temps je leur ai aussi envoyé 90 sweats pour les mettre en vente pour les fêtes de Noël.

4 mars 2018 : Mon année passe à une vitesse folle car j'ai vraiment des cours très prenants et intenses et je profite d'une accalmie pour me rendre compte que je n'ai toujours pas été payée et je réalise mon oublie des frais de production. Du coup je les recontacte pour leur dire que ce n'est vraiment pas possible à ce prix car je serai à perte.

25 avril : J'ai enfin une réponse de leur part me proposant 9€ comme dernier recourt, soit 16€ de moins que mes prix de ventes classiques et 4€ de moins que ce qu'on avait convenu en août ! Etant loin de la Suisse, complètement bloquée dans mon entreprise à cause de cette situation je me sens encore obligée d'accepter. Cela faisait des mois que je n'avais plus aucun salaire car j'avais beaucoup investi dans cette collaboration à laquelle je croyais énormément. 

Depuis ce jour là je n'ai toujours pas reçu un seul centime de mes t-shirts ni de mes sweats. Je suis bouffée par le stress tous les jours, j'ai petit à petit perdu le goût d'écrire sur mon blog si bien qu'il est depuis quelques temps laissé à l'abandon et j'ai commencé des démarches pour essayer de le vendre car j'ai trop de mauvais souvenirs et j'ai vécu des longues périodes de détresses financières. J'ai à chaque fois le droit à de nouvelles excuses... Ils sont trop débordés, le comptable n'a pas fait son travail etc... De mon côté j'ai du me résoudre à BRADER l'ensemble de ma collection sur mon site internet pour essayer de vendre de quoi survivre à tout ça.

13 juin 2018 : Je me suis finalement décidée de faire appel à un avocat, qui leur a adressé une lettre en recommandé de mise en demeure où je réclame :

  1. Le paiement de toute ma marchandise (environ 4000€ de valeur initiale) et le renvoie des éventuels invendus,
  2. Des frais de pénalité de retard avec un taux légal en vigueur à hauteur de 40€ par jour, soit 8800€ en date de l'envoi du courrier,
  3. 1500€ de frais d'avocat qui m'attendent si recours en justice nécessaire

A cela je n'ai pas quantifié le montant relatif au préjudice moral qui me rouge depuis maintenant un an mais je me suis dis que j'allais rester clémente sur ça et en arriver à là que s'ils n'acceptent pas ma première proposition

Cela fait un an que je tente de m'en sortir seule mais aujourd'hui, 8 juillet 2018, j'ai eu le droit à la plus grosse des excuses couplée avec un manque profond de respect envers moi :

Mix Image serait apparemment en "faillite" et on me demande si je ne peux pas attendre 2 semaines de plus, le temps que ce gérant en question "rentre de vacances après beaucoup de surmenage", le tout dit à la légère et en rigolant, alors que cela fait 1 an que j'attends et que je n'ai pas les moyens de me payer un seul jour de vacances et que j'ai de nombreux témoignages de clients sur place qui me dit que la boutique aurait toujours autant de succès.

Que pouvez-vous faire pour m'aider ?

  • SIGNER et PARTAGER cette pétition autour de vous,
  • Vous êtes ou vous connaissez des CLIENTS de Mix Image à Lausanne, vous pouvez témoigner en remplissant ce DOCUMENT (toutes les donnés seront utilisées uniquement pour compléter mon dossier et seront effacées par la suite) si vous avez pu constater que la boutique a toujours autant de succès,
  • Si vous êtes / avez été ou connaissez des JEUNES CRÉATEURS qui ont collaboré avec eux, vous pouvez remplir cet autre DOCUMENT pour me laisser votre témoignage,
  • Si vous souhaitez me soutenir financièrement (c'est optionnel bien entendu !) pour faire face à tout ça, vous pouvez me faire le don de votre choix sur ma page : Patreon et recevoir des petits cadeaux de ma part faits maison.

En immense merci à toutes les personnes se mobilisant, ensemble nous allons pouvoir rétablir la Justice !

Elsa

PS : MERCI de ne pas remplir ces formulaires si vous n'êtes pas concernés car de faux témoignages pourraient nous nuire et sont pénalement répréhensibles.

 



Elsa compte sur vous aujourd'hui

Elsa HERVET a besoin de votre aide pour sa pétition “Elsa Hervet: Soutenez Elsa : jeune auto-entrepreneur en faillite, escroquée et volée par un géant.”. Rejoignez Elsa et 750 signataires.