Réouverture de la ligne ferroviaire en Rive Droite aux voyageurs ( au sud de Lyon)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !

Bruno MARCHESINI
Bruno MARCHESINI a signé la pétition

La Vallée du Rhône est un couloir de circulation ancien important à l’échelle régionale, nationale et européenne. C’est aussi une zone d’habitation en cours de densification, comme le prévoient les schémas d’aménagements régionaux et locaux depuis des années. C’est un territoire de flux important avec une logique d’aspiration vers la Métropole de Lyon.

Pourtant, les modes et infrastructures de transports sont aujourd’hui insuffisant.es et insatisfaisant.es pour ce territoire. Les modes de déplacements favorisés aujourd’hui sont fortement émetteurs de particules fines, très polluantes, nocives pour la santé et de Gaz à effet de Serre (GES). Ce sont les habitant.es dans les déplacements et leur vie au quotidien qui sont les premier.es concerné.es par les difficultés à se déplacer et à respirer. Il est urgent de développer des modes de transports collectifs et propres répondant aux exigences sociales, environnementales et économiques de notre époque et de demain.

Une solution rapide, accessible et abordable existe : la remise en service de la ligne ferroviaire sur la rive droite du Rhône. Le seul train voyageur en Rive Gauche (ligne 5 : Lyon-Valence) n’est pas suffisant pour transporter tou.tes les voyageurs.es potentiel.les de la Vallée du Rhône, et n’est pas une solution adaptée aux habitant.es de la Rive Droite pour qui les traversées du fleuve représentent de nombreux points de congestion sur les axes routiers. L’infrastructure de la ligne ferroviaire existe et a même été remise à neuf récemment.

La réouverture de cette ligne peut être envisagée par tronçon. Elle a fait l’objet d’une concertation préalable à la réouverture pour la partie Sud en Région Occitanie (Pont Saint Esprit- Nîmes). Elle est également nécessaire dans sa partie centrale pour desservir l’Ardèche. Dans sa partie Nord sur l’aire Métropolitaine lyonnaise (et particulièrement Serrières-Peyraud - Lyon), la problématique de pollution et de congestion du trafic est démesurée et nécessite cette solution en transport en commun. Le projet pourrait notamment se raccorder au projet de tram-trains ou de RER Sud pour une desserte Lyon (St Paul/Perrache) – Brignais - Givors- avec une extension nécessaire jusqu’à Condrieu (69) et même Serrières-Peyraud (07).

Lors du débat public sur le Nœud Ferroviaire Lyonnais, tenu au printemps 2019, l’AUTERVR et ses partenaires ont présenté un cahier d’acteur étayant cette proposition. La SNCF estime ce scénario faisable. La Commission Nationale du Débat Public a d’ailleurs préconisé la desserte voyageurs de la ligne de le rive droite du Rhône comme une piste d’amélioration du quotidien à court terme (voir Compte-rendu du Débat – encart p.52).

Nous demandons donc la réouverture à court terme (2025) et pour ce faire exigeons urgemment que :

  • Ce projet soit inscrit au Contrat de Plan Etat-Région en dédiant les moyens nécessaires
  • Un chef de file pour ce projet soit clairement identifié (Région ou Métropole, en tant qu’Autorité Organisatrice des Mobilités)
  • Les études techniques et concertations préalables soient menées
  • Les collectivités et collectifs d’usagers soient associés

A l’heure où tous s’engagent en faveur de politiques prenant en compte les enjeux de transition écologique au sens large, cette décision représente une opportunité de solution accessible et à un moindre investissement au vu de l’infrastructure existante. Il serait donc terrible de se priver d’une telle chance que peu de territoires ont !

Contact : trains.voyageurs.rivedroite@gmail.com

-----

Les premiers signataires:

Jean-Luc Fugit, député du Rhône, Caroline Abadie, député de l'Isère, le collectif MoVi&Co, l'association Sauvegarde du Pays Rhône Gier, l'association Demain Ad'Vienne, l'association Sauvegarde Rive Droite, la CFDT Retraités Vienne Condrieu, le collectif des usagers des cars du Rhône...