Pour la défense du Sham'

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le Sham' subit depuis son ouverture un harcèlement croissant.

Une association cherche à faire fermer Le Sham', par divers moyens plus ou moins honnêtes. Par son inaction, la commune laisse ce climat de tensions prospérer. Nous, comité de soutien à la défense du Sham', avons décidé de ne plus laisser faire.

Depuis son ouverture, ce lieu de vie Palaisien subit des contrôles policiers répétés, des plaintes à n'en plus finir même lors de ses périodes de fermeture, des dégradations (jet d’œufs, de pierres, clous et vis sous les roues de la voiture des propriétaires…).

Durant l'année 2018 la police s'est déplacée plus de 300 fois suite aux appels reçus pour tapage, pour ne constater que le bon déroulement des événements et repartir sans interpellation ou amende non contestable.

L'apogée de ce harcèlement constant a été la descente policière (30 hommes en uniforme, armés, de la police nationale, police municipale, BAC, douanes, anti gang, stups !!!) du 30 novembre 2018 sur des accusations de trafic de drogues et d'armes, qui ont été depuis abandonnées!

 

Et cela continue en 2019 …!

 

Pourtant, ce lieu de vie est plus qu'un simple bar !

C'est un lieu de vie qui s'inscrit dans la vie locale de Palaiseau, un lieu intergénérationnel, multiculturel.

Depuis les diverses fermetures des lieux de vie et de culture gratuits, non élitistes et spontanés/libres/ouverts (Ferry, Salle des Fêtes...), c'est en effet là que se rejoignent beaucoup de Palaisiens en recherche de lien social et d'espace d'expression partagée.

Gratuitement, nous tous pouvons y trouver des expos, des concerts, du théâtre, des réunions d'associations ouvertes à tous, une bibliothèque participative pour tous les âges, des jeux de société pour les petits et grands, des animations...

Par différents accords avec les commerçants de notre ville (la Fée Café, les Ludovores, Sonovente, Le Mandarin, le Palais de l'Himalaya, la Pâte Fine, Le Pattaya …) ainsi que par leur partenariat avec diverses associations (la Ronde des Familles, CIPPIL, les différents clubs palaisiens de sport ou de jeux, Coop’ere, Amnesty International …), il s'ouvre sur la vie sociale palaisienne, et travaille au maintien du lien social dans le quartier du Bout Galeux.

Ce lieu est depuis l’année 1863 un bar de quartier, un débit de boisson, un tabac, une guinguette. C'est ici que s'est créé le Bout Galeux, manifestation bien connue de notre ville depuis 1975. Les précédents occupants, depuis 2011 en avaient fait un bar à bière et concerts.

Cet établissement a vécu, a vieilli, ce paramètre avait été pris en compte dès le début de ce projet, avec un planning de rénovation et de mise en conformité qui ne peut se faire en un jour.

Les horaires et les jours d'ouverture ont été adaptés pour respecter la vie des riverains.

Les propriétaires sont les porteurs de cette réussite, ce projet étant celui de toute une famille, de leur changement de vie pour s'engager dans cette aventure.

Chacun y est accueilli en tant qu'individu à part entière, des liens de sympathie se sont créés et de belles amitiés en sont nées. 

Cette situation hors norme est destructrice pour cette famille, et pour tout ce qui s'est créé dans ce lieu aimé des palaisiens !

Ce lieu est leur entreprise, leur lieu d'habitation et leur implication sociale, mais c’est également votre lieu de vie, votre lieu de rencontres et d’échanges sociaux et culturels.

Les propriétaires y ont investi tout ce qu'ils possédaient, par idéal…

SI VOUS SOUHAITEZ MANIFESTER VOTRE SOUTIEN AU SHAM', MERCI DE SIGNER CETTE PETITION



Elise compte sur vous aujourd'hui

Elise BAINVILLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Elise Bainville : Pour la défense du Sham'”. Rejoignez Elise et 937 signataires.