Systématiser l'usage de couches lavables en collectivité, un enjeu environnemental majeur

Systématiser l'usage de couches lavables en collectivité, un enjeu environnemental majeur

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Elise PELLADEAU a lancé cette pétition adressée à Elisabeth Borne et à

Je me permets de venir vers vous en tant que jeune mère, pour vous faire part d’un sujet qui me semble majeur en ces temps de mobilisation citoyenne environnementale, aussi urgente que nécessaire.
 
En effet, soucieuse de proposer un avenir décent aux générations futures, et animée par un fort sentiment de responsabilité face aux conséquences dramatiques du réchauffement climatique, je me suis donc tournée vers des aménagements quotidiens éco-responsables dans l’espoir de limiter au maximum la production de déchets de mon foyer. C’est ainsi que j’ai activement recours aux couches lavables pour l’hygiène de mon bébé.
 
Mon enfant doit intégrer la crèche au mois de septembre, et je découvre avec dépit que les couches lavables n’intègrent pas du tout le cahier des charges des structures de ma région.
Après une rapide enquête, je m’aperçois que sur le territoire national, seules quelques crèches utilisent quotidiennement ces changes qui constituent pourtant une solution essentielle à la réduction des déchets, notamment plastiques.
En France, 5 % des ordures ménagères sont constituées de textiles sanitaires à usage hygiénique unique, composées en grande majorité de couches jetables. Cela représente 19,5 kg de déchets par an et par habitant, ou environ 900 kg de déchets de valorisation. Opter pour des couches lavables permet de réduire considérablement les quantités de déchets générées. [1]
À ce titre, plusieurs exemples de collectivités dans le secteur de la petite enfance illustrent la faisabilité de l’utilisation régulière des couches lavables, en passant notamment par des aménagements quotidiens bénéfiques, tant pour le confort des enfants que pour des raisons environnementales évidentes. La crèche de l’Artois de Besançon en offre d’ailleurs un formidable exemple illustrant la manière dont la réorganisation du système de change des enfants a connu des retentissements positifs à tous les niveaux : des enfants, aux parents, en passant évidemment par la formation des personnels, pour une réduction de 4 tonnes de déchets/an pour cette seule crèche.
Il s’agit donc d’un enjeu majeur dont les chiffres qui émergent permettent déjà d’objectiver l’urgente nécessité de changer nos pratiques.
 
Dans les structures déjà concernées par ces changements, deux configurations majeures semblent se dessiner : certaines crèches sont équipées en couches lavables, quand d’autres acceptent que les parents apportent des couches lavables pour la journée.
Malheureusement, trop peu de structures ont actuellement adopté ces mesures pour espérer des impacts à moyen et long terme sur notre environnement.
L’urgence est pourtant là, et les modèles émergeant peuvent d’ores et déjà servir d’exemple : en terme d’équipements, d’organisation du travail, de matériel et d’effectifs nécessaires à la réalisation de ces projets.
À cela s’ajoute la nécessité de former parents et professionnels à ces pratiques, dont les nouvelles particularités distinguent nettement les actuelles couches lavables de celles utilisées par les générations précédentes. En effet, il manque cruellement d’informations dans nombre de maternités où les couches jetables restent encore aujourd’hui les seules présentées, sans alternative.
 
Il s’agit à mon sens d’un enjeu écologique majeur et urgent, et je viens donc par la présente vous demander de systématiser ces pratiques pour contribuer urgemment à la réduction de l’empreinte écologique des changes de nos enfants. À l’heure de la transition écologique, rendre obligatoire l’utilisation des couches lavables dans les collectivités est essentiel, et nous nous devons d’agir dans les plus brefs délais.
 
En vous remerciant pour l’attention que vous porterez à cette demande,


[1]Source : Bilan national de la campagne de caractérisation des ordures ménagères 2007. ADEME. http://www.sinoe.org/thematiques/consult/ss theme/36#access-evitement

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !