Pétition fermée

Annulation de la réforme des plaques d'immatriculations 2RM, inutile et discriminatoire.

Cette pétition avait 395 signataires


Depuis le premier juillet 2017 est mis en place une "homogénéisation" des plaques d'immatriculations des 2 Roues Motorisés (2RM), tous ces véhicules doivent être équipés de plaque de 21x13cm, une taille plus grande que l'ancienne norme l'imposait.

Le but de cette réforme est de faciliter les contrôles par les forces de l'ordre, or la taille des caractères d'écriture ne change pas, les plaque ne sont donc pas plus lisible avec ce nouveau format: cette raison est désuète,

l'autre but de cette réforme est d'augmenter la visibilité des 2RM en augmentant la surface réfléchissante de ceux çi, encore une fois cela n'a pas de sens, les moto devant de toute façon avoir les feux allumés en permanence, il y a déjà un feu rouge brillant à l'arrière de ces dernières. Pourquoi verrons nous une plaque réfléchissante si l'on n'a pas remarqué le feu brillant juste au dessus?

De plus, et là est le vrai problème, l'installation de plaque plus grandes est tout bonnement impossible sur certains modèles dont l'emplacement dédié est trop petit: dans beaucoup de cas il faudrait modifier la ligne d'échappement ou l'emplacement des clignotants, qui seraient cachés derrière cette grande plaque. Mais la modification de l'un de ces deux paramètres annulerai l'homologation du véhicule et est donc impossible.

Bien sur le non respect de cette loi entraîne une amende de 135€ ou 90€ si payée rapidement...

Cette nouvelle réforme est donc non seulement inutile, mais impossible à mettre en place. Je vous prie de revoir cette loi et de vous attaquer aux vrais problèmes de la sécurité routière: l'alcool, la fatigue, l'utilisation du téléphone... (liste non exhaustive..)



Titouan compte sur vous aujourd'hui

Titouan DALLONGEVILLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Elisabeth borne: Annulation de la réforme des plaques d'immatriculations 2RM, inutile et discriminatoire.”. Rejoignez Titouan et 394 signataires.