Qui est d'accord que la question majeure en littérature était trop difficile ?

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Lors du bac de littérature (coef 4) du jeudi 21 juin 2018 nous somme tombés sur l'oeuvre des Faux Monnayeurs d'André Gide, donc on savait que ça allait être compliqué. La question mineure était faisable mais la majeure !!!!

"André Gide avait d'abord envisagé d'inscrire les réflexions d’Édouard sur le roman dans un premier chapitre pouvant servir de préface. Il y a pourtant renoncé. Selon vous, pourquoi ? Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Les Faux Monnayeurs et du Journal des Faux Monnayeurs.

Donc pour faire court ils nous ont demandé de donner notre avis. Mais ce n'est pas du tout ce à quoi nous avons été préparé pendant l'année ! Nous avons été préparé à mobiliser un certains nombre de connaissance pour pouvoir en rassembler autant que possible le jour de l'examen afin d'établir une réflexion par rapport à la question posée. 

Nous n'avons sûrement pas été préparé à donner notre avis sur une question pareil; Parce que tout ce que nous avions étudié cette année sur cette oeuvre ne nous permettait pas de pouvoir répondre à cette question. Contrairement à si nous avions eu une question sur la mise en abyme du roman des Faux Monnayeurs écrit par Edouard dans le roman mais qui est un écrivain raté.

Donc pourquoi nous donner des sujets très dur pour au final devoir augmenter les notes a la fin, plutôt que de nous donner des sujets sérieux dans l'optique de ce que nous avons étudié pendant l'année et donner la note que l'on mérite ?  



Elisa compte sur vous aujourd'hui

Elisa GRÉAU a besoin de votre aide pour sa pétition “Elisa Gréau: Qui est d'accord que la question majeure en littérature était trop difficile ?”. Rejoignez Elisa et 4 signataires.