Direction d'école : STOP à la dégradation des conditions de travail

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


                                          DIRECTION D’ECOLE :

                                        LA COUPE EST PLEINE
                LES REVENDICATIONS DOIVENT ÊTRE SATISFAITES

Conséquence directe des dernières contre-réformes touchant l’école publique, la charge de travail des directeurs d’école ne cesse de s’alourdir:

La suppression de milliers de postes d’EVS –aide à la direction, en plus de jeter des milliers de salariés en situation précaire au chômage, a considérablement détérioré les conditions de travail des directeurs ;

Les tâches découlant de l’inclusion scolaire systématique se multiplient : convocation, organisation et compte rendu des équipes éducatives, transmission des GEVASCO, organisation de l’emploi du temps des AESH ou AVS, participation aux équipes de suivi, rédaction d’IP parfois source de tensions avec les parents…

Les mesures dites de sécurité renforcée (Vigipirate, PPMS incendie, PPMS Attentat intrusion, PPMS risques majeurs) imposent aux directeurs de mettre en place des protocoles alors qu’ils n’en n’ont pas les compétences ;

Le développement des applications (ONDE, LSUN, AFFELNET, IDEAL…) contraint les directeurs à sans cesse s’adapter et utiliser des outils toujours plus chronophages, parfois sans même disposer d’un ordinateur récent ou d’une connexion internet dans leur bureau !

Les signataires exigent :


►l’abaissement significatif du seuil d’attribution des décharges de service et le maintien intégral
et l’extension des cadres départementaux plus favorables ;
►la prise en compte de toutes les classes dans le calcul des décharges de direction, y compris
les CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire ;
►une réelle amélioration financière : 100 points d’indice pour tous ;
►une aide administrative pour chaque directeur avec des emplois statutaires de la Fonction publique
►la tenue de toutes les réunions durant le temps scolaire avec le remplacement du directeur par un titulaire remplaçant ;
►le transfert de la responsabilité de la rédaction des PPMS aux mairies, dans le cadre du plan communal de sauvegarde ;
►le rétablissement du cadre national de l’école publique et l’arrêt des processus de territorialisation, afin de préserver les directeurs comme leurs adjoints des ingérences et pressions locales ;
►le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeurs.

 

Cette pétition proposée par le SnudiFo 47 est libre et gratuite.

Ne tenez pas compte de l'incitation à donner de l'argent après votre signature.



SNUDI FO 47 compte sur vous aujourd'hui

SNUDI FO 47 a besoin de votre aide pour sa pétition “Education : Direction d'école : STOP à la dégradation des conditions de travail”. Rejoignez SNUDI FO 47 et 10 signataires.