Rétablissons les aménagements pour les retraits administratifs du permis de conduire

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Bonjour à Tous,

Il y a des milliers de conducteurs qui ont une suspension de permis pour plusieurs mois pour de grands excès de vitesse, sur décision administrative d'un préfet, qui a tout pouvoir sur le citoyen de la rue.

Aujourd’hui, en Ardèche, Monsieur le préfet décide de suspendre administrativement le permis de conduire d’Étienne pour 4 mois lors d'un contrôle radar du week-end de Pâques. Hors, Étienne est chauffeur de poids lourds : la conséquence d'une telle décision est qu' Étienne va êtrei au chômage ! OUI AU CHÔMAGE !!

Après un courrier de son avocat au procureur de la république de Privas, un mail au cabinet de Monsieur le Préfet de l'Ardèche, pour une demande d'une audience : aucun des deux  représentants de la République n'ont daigné répondre, signifiant ainsi que tout citoyen de la République n'a pas à être entendu par ceux qui l'administre. Pas une information, pas un courrier, depuis le week-end de Pâques, date du PV des gendarmes. Pas d'information d'un juge, pas de convocation pour un jugement. Il est vrai qu'en Ardèche, de nombreux postes de magistrats sont à pourvoir : que fait notre gouvernement qui se dit préoccuper par "les soucis quotidiens des français" ?? Est-on tous égaux devant la loi : NON ! Même un avocat, avec un seul rendez-vous à 600€ ne peut rien faire. Faut-il un "grand maître du barreau" pour être défendu avec des coûts hors de portée d'un français moyen ?

Aujourd'hui, peut-on tolérer que la République génère des chômeurs !!!

Ce que nous demandons c'est que la loi change : aujourd'hui, les détenus ont droits à des aménagements de peine et des sorties, mais les français moyens qui ont fait "une faute de lèse majesté sur la route" et qui deviennent des "délinquants notoires", avec un nombre de points à 12 et sans accident à ce jour. Oui l’erreur d'un jour, alors que certains VRAIS délinquants en sont à quelques dizaines d'arrestations, mais ils sont dans des zones urbaines "chaudes". Faut-il s'appeler M Placé ou M Cahuzac pour avoir des "peines réduites" ?

Alors, pour ces conducteurs nous demandons "un aménagement de la peine pour tous ceux qui travaillent et qui ont besoin de leurs permis pour faire vivre leur famille". Est-on tous égaux devant la loi : NON !

Il y a quelques années, la loi permettait cet adaptation de la peine, un gouvernement l'a supprimée. Alors rétablissons la possibilité pour ces conducteurs de travailler et d'avoir une peine adaptée en dehors de leurs heures de conduite professionnelle, nécessité à une vie sociale et nécessaire pour une famille !!



gilles compte sur vous aujourd'hui

gilles POTIGNAT a besoin de votre aide pour sa pétition “Edouard Philippe: Rétablissons les aménagements pour les retraits administratifs du permis de conduire”. Rejoignez gilles et 12 signataires.