Adressée à Edouard PHILIPPE Premier Ministre

Une loi

0

0 signature. Allez jusqu'à 100.

Dangereuse complicité objective des médias

Monsieur le premier ministre,

Comment les médias du monde entier se sont fait piéger en se rendant inconsciemment complice du terrorisme islamique depuis l’attentat des TWIN TOWERS  de new York, le 11 septembre 2001 ! Ben Laden, qui avait suivi des cours de guerre psychologique à la CIA, a soigneusement préparé sa « guerre » contre le monde libre occidental.  Il l’a déclarée en créant un évènement le plus spectaculaire possible. De toute évidence, (tout professionnel le confirmerait) la mise en scène de cet attentat a été préparée par des complices, qui ont déclenché des caméras posées sur pied  bien avant l’impact. Depuis, les médias de télévision, s’appuient sur le voyeurisme de la majorité des téléspectateurs pour obtenir le meilleur audimat,  à chaque attentat, le détaillent,  le commentent, offrant au public, qui la meilleure image, qui le plus d’informations sur l’auteur, s’appesantissant sur sa vie, et montrant quelquefois le côté ordinaire et même plaisant, du terroriste.  Ce qui fera évidemment des émules parmi ceux qui se sont exclus de la République. Ceux qui rêvent de sortir d’une vie médiocre, de devenir célèbre, même après leur mort, se sentent choisi par leur Dieu pour tuer le plus possible de mécréants et prolonger la guerre anti-démocratie, de Ben Laden. On peut supposer que chaque futur terroriste espère faire mieux que ses prédécesseurs et attiser la haine dans une escalade morbide, de plus en plus meurtrière. Qui ne voit  que ces médias mettent ainsi de l’huile sur le feu, sous prétexte de liberté d’informations ? Pour s’opposer à cette guérilla (on est loin heureusement des 60 millions de morts de la dernière guerre mondiale) à cette «  guerre » larvée il faut que tous les médias restent très brefs sur les comptes-rendus de chaque attentat. Qu’ils arrêtent les reportages qui propagent les techniques meurtrières de leurs auteurs. De telles informations ne devraient pas durer plus de 30 secondes. Sans les informations sur le nombre de morts qui grossit l’évènement, le public se désintéressera du terrorisme ce qui évitera en grande partie sa propagation. Censure, vont crier les médias ?  Si l’on parle de guerre, oui, la censure est toujours la règle. Si l’on parle de mini-guerre psychologique, une mini censure ciblée serait un bon moyen de lutte. L’anonymat, et une sobriété d’informations ne pourront plus consacrer les futurs adeptes de la révolution djihadiste. Une loi, surveillée par le CSA,  serait peut-être nécessaire.

 

 

Cette pétition sera remise à:
  • Edouard PHILIPPE Premier Ministre

    Louis PERETZ a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 11 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Louis compte sur vous aujourd'hui

    Louis PERETZ a besoin de votre aide pour sa pétition “Edouard PHILIPPE Premier ministre: Une loi”. Rejoignez Louis et 10 signataires.