Les Arts et la Culture sont des Activités Économiques Essentielles

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Activités Économiques "non essentielles" 

La crise sanitaire du Covid19 a vu émerger, en mars 2020, une nouvelle notion présidant aux décisions d'interruptions administratives de certaines activités économiques réputées "non essentielles". 

Cette notion, reçue comme blessante et dégradante par de nombreux citoyens et citoyennes dans tous les secteurs publics et privés cités, a créé une blessure plus ou moins profondes et durables en chaque humain ainsi défini dans son rôle social. 

Elle les a renvoyé à leur inutilité sociale, dans une France confinée, perdant ainsi leurs repères, dans une France ayant perdu tous ses repères. 

Les Arts et la Culture, pour ne citer qu'eux, ont prouvé l'indispensable rôle social, et la nature préventive de contenus audios, multimédias, et plastiques pour des personnes confinées ayant besoin d'évasion. 

Nature préventive de toutes détresses, de tous désœuvrements et tous troubles à l'ordre public autant que faire se peut. 

C'est pourquoi nous, citoyennes et citoyens français, lançons un Appel Unanime, dans la ligne de l'appel du Président Emmanuel Macron lors du discours du 31 mars 2020 en direct de l’usine de production de masques Kolmi-Hopen à Angers... à l'Union Nationale. 

Nous demandons à Mr Le Président Emmanuel Macron, Mr Le 1er Ministre Édouard Phillipe et Mr Le Ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, de reconnaître le caractère "essentiel" de toutes les activités économiques, autant dans la création d'une Richesse Sociale, que dans la création d'une Richesse Économique.

Cette Reconnaissance devra se faire lors d'un discours, conjoint ou séparé selon leur convenance, afin de réaffirmer la Valeur de chaque Être Humain dans sa Diversité, dans une Nation Unie et Indivisible, préservant, quoi qu'il en coûte, sa Souveraineté Sociale, Industrielle et Économique.

Seul cet acte Fort, Concret et Symbolique, permettra de panser des blessures dont la Nation doit se passer, dans un contexte de divisions et de clivages inutiles, pouvant conduire à une fracture sociale aggravée. 

Vive la République, Vive le Peuple, Vive la France !

Karim Moutaouakkil, Jeudi 2 avril 2020