Demandons à Edouard Philippe sa pire excuse (et son plan d'action) face à l'effondrement

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Monsieur le Premier Ministre,

Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous demander non pas votre meilleure mais votre pire excuse, celle que vous n’oserez pas donner à vos enfants et petits-enfants dans quelques années pour leur expliquer pourquoi, en tant que Premier Ministre du gouvernement Macron et en tant que personne informée de l’urgence absolue de la situation, vous n’avez pas pu amorcer un virage à temps.


Nous sommes, en tant que parents ou pas, engagés depuis plusieurs années dans un combat pour l’avenir de nos enfants et c’est avec surprise que nous vous avons entendu parler à plusieurs reprises dans les médias de l’urgence environnementale et du livre de Jared Diamond “Effondrement”, notamment dans cette vidéo en compagnie de Nicolas Hulot ! Nous avons bondi de nos chaises : “Quoi ? Un Premier Ministre ose aborder le sujet de l’effondrement sociétal et écologique !? Mais c’est magnifique !”


Seulement voilà, nous attendons toujours la suite.


Peut-être sommes-nous passés à côté, mais ni les récentes données sur l’écocide en cours, ni les rapports successifs sur le dérèglement climatique, ni les mouvements citoyens, ni les tensions sociales, ni les scandales sanitaires ne semblent avoir généré de mesures concrètes et ambitieuses pour sérieusement faire face aux changements systémiques qui possiblement s’enclenchent déjà de manière irréversible.


Vous semblez en marche, alors que c’est une course qui s’impose ! Ou au contraire, peut-être faut-il carrément un arrêt total, une gigantesque interruption de cette folie destructrice de l’économie et de l’industrie sur le monde. Bien sûr, il faut du courage pour prendre des mesures fortes et radicales. Mais cela ne vaut-il pas mieux que de devoir regarder vos enfants dans les yeux, et leur sortir votre pire excuse… pour de vrai ?


Nous sommes des milliers à avoir contribué à la campagne #lapireexcuse, dont de nombreuses personnalités engagées. A vous de jouer !

Comme nous venons en amis, voici quelques excuses qui pourraient vous inspirer :  

- Il fallait d’abord reconstruire Notre-Dame 
- C’était la faute aux zadistes
- J’avais d’autres problèmes plus urgents à régler
- J’étais au taquet sur le PIB
- J’avais trop de réunions
- Ma secrétaire ne m’avait pas prévenu
- Je n’ai pas osé, j’avais peur de la réaction des gens
- J’étais hypnotisé par la courbe du chômage
- Je ne comprends toujours pas pourquoi mon programme n’a pas marché 
- J’avais Gilets Jaunes
- J’avais mon billet pour aller sur Mars avec Jeff Bezos
- Les lobbies financiers étaient trop persuasifs
- C’était pas moi le chef...


Juste une dernière chose ! En plus de votre pire excuse, nous souhaiterions aussi connaître votre meilleure action, celle que vous préconiseriez en priorité… pour ne pas avoir à donner votre pire excuse.

Et comme nous sommes en si bon chemin, pourquoi ne pas esquisser un vrai plan d’action, d’adaptation et de résilience (et soyons fous : basé sur l’intégration des plus démunis, la coopération, l’éducation...) face à un effondrement systémique qui se profile pour les territoires français et voisins, pour le monde, pour entrer dans l’Histoire ?

Cordialement,

#lespiresdescitoyens.

À la rédaction : Gregory Poinsenet et Pierre Charrier (Sorry Children), Pablo Servigne, Josef Helie.

ONG et collectifs cosignataires : Citoyens pour le Climat, L214, Mr. Mondialisation, Notre affaire à tous, On Est Prêt, Plastic Attack France, Youth For Climate Bordeaux.

Personnalités de la campagne #lapireexcuse cosignataires de la pétition : Laurent Bazin, Pierre Blanc-Sahnoun, Julie Bernier, Alexandre Boisson, Nelly Bonnefous, Gildas Bonnel, Dominique Bourg, Anne-Cécile Bras, Julie Chabaud, Maxime de Rostolan, Antoine Deltour, Frédéric Denhez, Eric Drevet, Lamya Essemlali, Jean-Marc Gancille, Stéphanie Gibaud, Jean-Pierre Goux, David Koubbi, Tristan Lecomte, Ingrid Levavasseur, Alex Mahfoudhi, Clément Montfort, Laure Noualhat, Anne-Sophie Novel, Philippe Pascot, Magali Payen, Cedric Ringenbach, Stéphane Riot, Anne-Laure Saux, Alexandra Siarri, Didier Super, Patrice Zana.

Vous pouvez retrouver toutes les photos des personnalités de la campagne sur le site de Josef Helie.

#lapireexcuse est une campagne de Sorry Children, projet associatif d’alerte et actions environnementales financièrement et politiquement indépendant.