STOP aux nuisances causées par l'aérodrome d'Aix-Les Milles

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


NON A L’AGGRAVATION DES NUISANCES AERIENNES

Depuis le premier janvier 2018 l’aérodrome d’Aix-les-Milles est géré par un concessionnaire privé, la société EDEIS.

Leur objectif est simple : RENTABILISER à tout prix!

L’aérodrome d’Aix-Les-Milles est enclavé dans un tissu urbain de plus de 100 000 habitants.

Les habitants du bassin aéroportuaire ont déjà adressé plus de 150 plaintes en un peu plus de deux mois à la société EDEIS à cause de l’augmentation des nuisances aériennes :

 - hélicoptères, avec des vols de très longue durée.

 - avions de tourisme sans silencieux,

 - avions d’affaires (jets biréacteurs et bimoteurs),

 - écoles de pilotage avions et hélicoptères,

 - essais moteurs à l’air libre…

 - survols dangereux des zones habitées avec mise en danger de la vie d’autrui…

Cette pollution sonore s’accompagnent évidemment de nuisances atmosphériques et concerne bien des communes alentour : La Duranne, Calas, Cabriès, Eguilles, Luynes,  Ventabren, Meyreuil, Saint Cannat, etc.

Sans compter les menaces qui pèsent sur la biodiversité : sur notre site et à proximité nous devons veiller à la sauvegarde de deux espèces protégées au plan européen :

 - l’outarde canepetière

 - et le milan noir.

Les nécessités impératives de la Transition Ecologique, du Developpement éco-responsable, interdisent de faire de cet aérodrome autre chose que ce pourquoi il a été prévu : l’aviation légère de tourisme.

NOUS REFUSONS :

Le développement du trafic des hélicoptères. Le 24 juin dernier ont été organisées sur le site des navettes hélicoptères avec le circuit du Castellet pour un Grand prix de Formule 1 !!! Les préoccupations environnementales ne sont manifestement pas au rendez-vous !
Le développement de l’aviation d’affaires.
L’instauration des vols de nuit comme le souhaite certains industriels ? Ainsi qu’une aviation commerciale ? Etc.


NOUS DEPLORONS que les promesses faites au plus haut niveau n’aient pas été respectées :

 - Rentabilisation par un développement éco-responsable du foncier,

- limitation des activités hélicoptères,

- Stabilisation de l’aviation d’affaires,

- Suppression des manifestation aériennes, démonstration, voltige…

 

PIRE :

Il n’existe aucune concertation, ni avec le concessionnaire, ni avec les autorités locales. Une nouvelle Charte de l’environnement de l’aérodrome devrait voir le jour avec la révision de la précédente et qui devrait être « pilotée » par… le concessionnaire !

C’est un peu comme si on confiait le Ministère de l’agriculture à Monsanto !

POURTANT :

Compte-tenu du réseau autoroutier existant, de la gare TGV à 6 minutes, de l’aéroport international Marseille-Provence à 15 minutes et des moyens de communications dématérialisés existants aujourd’hui, nous ne pouvons comprendre la nécessité absolue de vouloir développer l’aviation d’affaires, et autres, avec les majorations des nuisances nouvelles et importantes que cela implique sur cette plateforme enclavée.

Les hélicoptères sont très bruyants et pollueurs. Les essais en zone d’habitations sont incompréhensibles et dangereux (sans compter l’arrivée d’Airbus-Hélicoptères…).

Les cartes de navigations sont, à l’heure actuelle, purement indicatives, ce qui parait aberrant compte-tenu de l’environnement. (cela reviendrait à pouvoir prendre les sens interdits sans amendes si cela était le cas sur la route).

CE QUE NOUS DEMANDONS :

  1. le respect des engagements de développement durable;
  2. le respect de la biodiversité (Outardes canepetières, Milan noir);
  3. que de réelles négociations aient lieu;
  4. que soit respecté l’article L571-13 du code de l’environnement (La Commission Consultative de l’Environnement de l’aérodrome est consultée sur toute question liée à l’aménagement ou à l’exploitation de l’aérodrome qui pourrait avoir une incidence sur l’environnement);
  5. l'élaboration d’un arrêté de restriction d’exploitation (rendant obligatoire le suivi des trajectoires prévues par les cartes de navigation), seule possibilité de limiter certaines activités et de sanctionner les pilotes en infraction;
  6. l'annulation du projet d’aérogare.

RELAYER CETTE PETITION AUPRES D’UN MAXIMUM DE VOS CORRESPONDANTS.

MERCI

Pour effectuer un signalement, cliquez ici (site dédié d'Edeis).

Il suffit ensuite de remplir le formulaire et de valider les différentes pages (ne pas s'arrêter à la première validation sinon cela ne s'enregistrera pas). Vous recevrez un accusé de réception sur votre adresse email que nous vous demandons de bien vouloir transmettre à CD2A (cd2a@orange.fr).



CD2A & CIQ Millois compte sur vous aujourd'hui

CD2A & CIQ Millois a besoin de votre aide pour sa pétition “Edeis: Limiter les nuisances causées par l'aérodrome d'Aix-Les Milles”. Rejoignez CD2A & CIQ Millois et 322 signataires.