Protection des enfants dans les cas d'infanticide et d'abus sexuels

0 have signed. Let’s get to 100!


Au fil des années, nous avons pu constater des histoires atroces d'enfants dont le sort n'a pas été considéré par la dpj. Nous avons vu des enfants retourner après du parent exerçant de la violence conjugale et parfois même donner la garde au parent violent. Des enfants victimes d'abus sexuels -victimes à nouveau des mêmes abus du même parent ou du même membre de la famille après un retour à la maison. Des cas d'infanticide où la dpj était souvent déjà au courant de la dangerosité d'une situation et n'a pas été en mesure d'assurer une protection adéquate et optimale de ces enfants se terminant par un décès. Voici ce que je souhaite avec cette pétition :

1.UNE FORMATION OPTIMALE EN VIOLENCE CONJUGALE EN COLLABORATION AVEC LES CENTRES D'HÉBERGEMENT POUR FEMMES ET ENFANTS VICTIME DE VIOLENCE. Les connaissances envers ces personnes qui exercent ce type de violence (homme ou femme) sont absolument déficientes. Les interventions doivent maintenant être adaptés et ce système doit comprendre qu'une personne exerçant de la violence conjugale est un très mauvais parent.

2.Des consultants externes impliqués activement dans tout le processus capable de mieux gérer et de cibler les comportements dangeureux de personnes qui exercent de la violence physique ou sexuelle. Faire intervenir ces sous-contractuels externe dans le pouvoir décisionel et dans toutes les rencontres de concertation avec les parents et l'école. Ces spécialistes vont de psychiatre spécialisé en milieu criminel à intervants spécialisés en violence et intervenants du CALACS. Le but ici étant de cesser de protéger ces parents et d'assurer la sécurité des enfants.

3.Qu'une loi Canadienne soit créé afin que des accusations criminelles exemplaires de non assistance à une personne à danger puissent maintenant être appliquées. La crainte de cette loi ayant pour bu de mieux protéger MAINTENANT les enfants en danger de mort, mieux intervenir et assurer un meilleur encadrement. Au Québec, l'article 2 de la Charte de droits et liberté n'est pas suffisant. Les proches survivant de ces drame doivent assurer de telles défenses contre la dpj et cette situation est déplorable.

Chaque année, des infanticides atroces et des abus sexuels horrible ont lieu. Cette pétition est mise en ligne afin de faire intervenir le gouvernement fédéral dans l'optimisation des interventions de protection envers les enfants.