M. Macron, soyez Charlie !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Il y a trois ans, deux islamistes assassinaient Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, Honoré, Elsa Cayat, Bernard Maris, Frank Brinsolaro, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, Frédéric Boisseau et Ahmed Mérabet.
Le lendemain, un autre islamiste abattait Clarissa Jean-Philippe avant d'assassiner, le surlendemain, Yohan Cohen, Philppe Braham, François-Michel Saada et Yoav Hattab.
En France, pour la première fois, on assassinait des dessinateurs car ils avaient usé de leur liberté d'expression avec un crayon et une gomme.

Aujourd'hui, Charlie est toujours là. Mais à quel prix ?
Riss et ses amis vivent sous protection policière quotidienne. Leurs femmes et leurs enfants sont devenus des anonymes aux vies effacées, gommées.
Mais si les personnes sont protégées, la sécurité des locaux où chaque semaine le journal est réalisé reste à la charge du journal. Dans le dernier numéro, on y apprend que cette sécurité ultra renforcée coûte au journal entre 1 et 1,15 million d'euros par an. Cette dépense représente la vente de 15000 numéros par semaine.
Quel autre média est soumis à une telle ponction ?
Notre cher président nous a interpellé lors des voeux 2018. Chaque matin, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays ?

A mon tour je l'interpelle.
M. Macron, vous êtes vous demandé ce que vous pouviez faire pour porter l' universalisme républicain ?
Ce message de liberté notamment d'expression, d'égalité entre hommes et femmes, de fraternité d'idéaux et de laïcité sans qu'il soit nécessaire de l'affubler d'un adjectif majorant ou minorant.
Pourquoi ne décideriez-vous pas, au nom de cet universalisme républicain, la prise en charge par l'état de tout ou partie de la protection matérielle de Charlie Hebdo ? Avouez que cela aurait de la gueule.
La mise en accord de ce à quoi nous croyons et de l'action de l'état. Vous enverriez un message sans ambiguïté aux islamistes et aux idiots utiles de l'islamisme en France, ils se reconnaîtront.
Alors monsieur le président, chiche. La République est grande. Qu'elle le montre.
Soyez Charlie monsieur Macron !



Dominique compte sur vous aujourd'hui

Dominique Valera a besoin de votre aide pour sa pétition “Dominique Valera: M. Macron, soyez Charlie !”. Rejoignez Dominique et 334 signataires.