Pétition fermée

Lettre ouverte aux dirigeants de l'AS MONACO

Cette pétition avait 46 signataires


Cher Dmitry, Cher Vadim,

Qu'est-ce que j'ai pu vous aimer... Vous avez fait de moi et de quelques centaines de milliers de mes confrères à la diagonale, les supporters les plus heureux d'Europe il y a à peine quelques semaines. Quelle fierté on a pu éprouver à chaque but, chaque victoire, chaque qualification...

Après les années cataclysmiques traversées par ce club unique, vous avez su le remettre à la place qui est la sienne et qui n'aurait jamais dû cesser de l'être : tout en haut. En France, et en Europe. Et pour ça, le peuple rouge et blanc vous sera éternellement reconnaissant.

Je supporte l'ASM depuis une vingtaine d'années. Depuis que les parents de l'enfant de 10 ans que j'étais à l'époque ont décidé de partir en vacances du côté de la Côte d'Azur, et d'aller faire un tour à la Turbie, assister à l'entrainement de quelques-uns qui allaient devenir Champions du Monde quelques mois plus tard.

Ma passion pour l'ASM est née là. J'ai aujourd'hui 30 ans, et du plus loin que je m'en souvienne, je n'ai jamais cessé de soutenir ce club unique.

Aujourd'hui, je suis inquiet. Malgré la saison fantastique que nous avons vécu grâce à vous, malgré les promesses faites par vous Vadim, l'ASM n'est plus seulement le centre de formation de l'Europe du football, elle est devenue le paillasson de la "presse". Voir mon club se faire traiter de la sorte dans les médias et par les pseudos-spécialistes est devenu quotidien et insupportable.

Et vous savez le plus grave là-dedans ? Même nous, fous amoureux de l'ASM, on n'arrive plus à vous défendre. C'est cela le pire, les arguments nous manquent quand on entend "centrale d'achat", "Ils ne pensent qu'à l'argent", et tous ces poncifs qu'on entend depuis 3 ans... Comment leur donner tort ?!

Vous avez cassé en 2 mois, le miracle que vous aviez construit. Et quand je parle de miracle, je ne fais pas allusion à la saison dernière, rien n'arrive jamais par hasard. Le miracle, c'était l'équipe toute entière.

Champions de France, demi-finaliste de la Ligue des Champions, finaliste de la Coupe de la Ligue... Une bande de copains, plus qu'une équipe, qui prenait un plaisir communicatif à jouer ensemble. Toutes les conditions étaient réunies pour faire passer encore un nouveau palier à l'ASM. L'argent généré par notre parcours, associé à une seule vente, aurait pu suffire à franchir un cap. Au lieu de cela, on choisit la régression, comme après chacune de nos épopées dans l'Histoire. Vous êtes tombés dans le panneau. 1 pas en avant, 3 en arrière.

Plus que la vente de nos joueurs, le manque cruel de communication est affligeant. Nos joueurs s'amusent de nous, nous ridiculisent parfois, la presse internationale nous piétine, et nous ? Aucune réaction.

Je ne peux pas croire aux départs de Mbappé et Fabinho au PSG, comme annoncés depuis quelques heures dans la presse. Je sais la rancœur que vous portez au Président du Paris Saint-Germain, et surtout, que vous êtes conscients du message terrible que cela enverrait, en plus d'un aveu d'échec assumé.

Pour moi, l'ASM est bien plus qu'une passion. J'habite à Paris, mais je me suis abonné à Louis II cette saison, après avoir pris des trains, des avions, des voitures, pour vous suivre à travers l'Europe depuis que je suis en âge de le faire. Malgré la distance, j'assiste à une vingtaine de matchs par an. Je ne pense pas être un mauvais supporter, et c'est le cœur lourd que je vous annonce que malgré ma carte d'abonné, si les rumeurs insistantes sont avérées, je ne viendrai pas au stade cette année. Je continuerai à aimer l'ASM, comme je l'ai toujours fait, et parce que je ne peux simplement pas faire autrement, mais cet été est trop éprouvant, à tous points de vues.

Je ne peux pas attendre la fin du mercato pour vous faire part de mon ressenti, partagé, j'ai cru comprendre, par bon nombre de supporters sur les réseaux sociaux. Il vous reste 2 semaines pour redresser la barre, redorer notre beau blason, défendre notre titre si durement acquis, et tenir vos promesses, sans quoi cette saison historique laissera un amer goût d'immense gâchis.

Dans tous les cas, encore un immense Merci pour tout ce que vous nous avez apporté.


PS : Je ne vous demanderais pas le remboursement de l'abonnement. "Personnel", comme on dit du côté des tables de Black-Jack de Monte-Carlo.



SUPPORTER compte sur vous aujourd'hui

SUPPORTER AS MONACO a besoin de votre aide pour sa pétition “Dmitry Rybolovlev: Lettre ouverte aux dirigeants de l'AS MONACO”. Rejoignez SUPPORTER et 45 signataires.