Des effectifs et des locaux pour l'UD de Paris (ministère du travail)

Des effectifs et des locaux pour l'UD de Paris (ministère du travail)

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
SUD TAS a lancé cette pétition adressée à Directrice départementale de Paris Mme CHAZELLE et à

      CGT-TEFP                  SUD-TAS                FSU-SNUTEF    

      DES EFFECTIFS ET DES LOCAUX DIGNES DE NOS MISSIONS !

La baisse des effectifs à Paris entre 2014 (au moment des élections fonction publique)  et aujourd’hui  est parlante, nous sommes passés de 385 agent.es à 290 : nous avons perdu 95 postes à Paris. L’effectif a fondu sans que les missions ou les tâches disparaissent.

Actuellement il y a 17 % des postes d’agent.es de contrôle vacants. A Paris, les effectifs d’agent.es de contrôle sont passés de 164 agent.es en poste en 2014 à 148 en 2016 et aujourd’hui à 104 sections pourvues ! Ce sont les seuls chiffres transparents dont nous disposons, mais combien de postes sont vacants puis  disparaissent silencieusement au service renseignement, dans les secrétariats, à l’emploi ?

L’OTE au-delà de la réorganisation des services annonce surtout pour nous encore des pertes d’effectifs, des postes laissés vacants et enfin un service rendu au public en recul.

Vous profitez de l’OTE pour réorganiser la DRST : instauration d’une équipe renforcée dédiée au pilotage de l’action du SIT, des RUCS sommé.es de rappeler les consignes toutes les 2 semaines  en réunion de service  puis de vérifier leur bonne exécution, c’est bien fini le soi-disant appui aux agent.es et la participation aux intérims. C’est tout bonnement scandaleux en ces temps de pénurie d’effectifs sur le terrain.

Tout aussi scandaleux, vous usez et abusez des contrats précaires pour pouvoir des postes liés à l’activité normale de nos services. Nos collègues contractuel.les subissent les pires conditions d’emploi : changement d’affectation du jour au lendemain, contrats courts et multiples renouvellements, retards de salaire, restriction de l’accès au TAD, …

Concernant nos locaux de travail, Mme CHAZELLE, vous avez fait part de votre préférence, vous défendez un regroupement de l’ensemble de l’UD.  Vous nous souhaitez décidément le meilleur.

Ce serait encore une fois amoindrir le service public de proximité, nos trois immeubles localisés dans le 9ème, 10ème et 13ème permettent pourtant une meilleure implantation géographique dans Paris.

Ces 3 sites nous sont aussi indispensables pour rendre vivables nos trajets travail-domicile. Concentrer toute l’UD sur un seul lieu de travail pénalisera nos vies quotidiennes et réduira encore plus les chances de recrutements à Paris.  

Nous le savons un déménagement en cette période d’OTE veut surtout dire « densification » des m² avec la tentation d’open-space, de bureaux partagés. Or la crise sanitaire nous a pourtant bien démontré l’importance des bureaux individuels. 

          Madame CHAZELLE, RUD de Paris, nous exigeons :

- l’arrêt des suppressions de postes,

- l’affectation immédiate des RUCS sur les sections d’inspection vacantes,

- le recrutement massif d’agent.es titulaires à Paris et le retour de nos 95 postes !

Nous vous demandons aussi:

- Le maintien des 3 sites pourvus chacun d’un service de renseignement

- Un site à Paris permettant d’accueillir les services de l’UD devant quitter Aubervilliers

- Des locaux disposant de bureaux individuels pour chacun.e, des espaces de réunion et de réception du public.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !