Nous voulons un collège de référence pour nos enfants.

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


L'année dernière, de nombreuses pseudo concertations nous ont informés que nos enfants ne pourraient plus aller dans leur collège de secteur, voué à la fermeture, mais qu'ils bénéficieraient d'un cadre propice aux apprentissages dans ce nouveau collège Jean Lamour.

Malgré nos réticences, nous vous avons fait confiance et les élèves concernés ont donc intégré ce nouveau collège flambant neuf.

Cettr année, nous apprenons qu'il n'y a pas de place pour tous les élèves de l'école BUFFON dans ce beau collège et que ceux-ci doivent se répartir entre 3 établissements.

Pour nous cette situation est inconcevable, et à plusieurs titres.

Pourquoi le collège Jean Lamour a-t-il été construit avec si peu de capacité?Il ne revient pas à nos enfants de compenser les erreurs des instances...surtout pour les envoyer dans le collège vétuste en perte d'effectif qu'est Alfred Mézières...au titre d'ue pseudo-mixité?

Vous nous informez que la répartition se fera par proximité géographique. L'école BUFFON étant la plus éloignée des 3 collèges  proposés, nos enfants vont alors servir de variable d'ajustement, de bouche-trou tous les ans...N'ont-ils pas droit, comme tous les autres élèves de CM2, de faire ce grand saut qu'est l'entrée en 6ème dans les meilleures conditions possibles?Comment ainsi feront les enseignants de CM2 pour préparer leur rentrée? Avec quel collège?Comment bien se projeter en 6ème avec toute l'incertitude que cette orientation comporte?Seront-ils avec leurs frères et soeurs?Quel collège visiter?

Nous souhaitons que nos enfants soient inscrits en grande majorité dans le même collège.Nous ne pouvons et ne voulons dépendre du nombre d'inscriptions de telle ou telle école et tendre le dos pour savoir s'il restera éventuellement de la place pour nos enfants.

Si nos enfants sont inscrits en priorité sur le collège du plateau, ils pourront aussi bénéficier d'ue nouvelle structure dans deux ans et peut-être, espérons le, y aura-t-il assez de place pour les accueillir dans de bonnes conditions.

Ce n'est pas parce que nous habitons un quartier dit difficile que nous ne sommes pas vigilants quant à la réussite scolaire de nos enfants.L'enseignement public est un des espoirs qu'il nous reste et nous avons l'impression, dans cette nouvelle configuration, que nos enfants sont sacrifiés du fait de mesures incompréhensibles.



Jennifer compte sur vous aujourd'hui

Jennifer SPINNINGER a besoin de votre aide pour sa pétition “Directrice Académique des Services de l'Education Nationale (Nancy): Nous voulons un collège de référence pour nos enfants.”. Rejoignez Jennifer et 107 signataires.