Contre le gel des GF à RTE ! Pour le maintien de notre système de classification !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Nous, sommes farouchement opposés au gel des GF parce que nous sommes viscéralement attachés au modèle d’entreprise de service public que représente aujourd’hui RTE.

Geler les GF, c’est un ‘permis de tuer’ envers notre système de classification mais aussi notre système de rémunération.

C’est remettre en cause les équilibres globaux de notre branche IEG.

La remise en cause des GF signera le début de la fin de notre modèle. Il faut en avoir conscience et il est de notre responsabilité de vous alerter et de le défendre.

 _____________

Qu’est ce qui va changer pour vous demain à RTE ?

Si vous êtes en mobilité, il n’y aura plus de GF donc il n’y aura plus les 2 NR qui vous étaient automatiquement attribués et ceci, sans que l’unité d’accueil ait son mot à dire.

Demain, dans le cadre d’une mobilité, l’attribution de NR se fera à l’appréciation du manager qui vous accueillera. Elle sera comprise entre 0 NR et 4 NR. Vous avez bien compris. On démarre de 0 NR (zéro NR).  Cela signifie que, si vous êtes un sénior, un salarié lambda, si vous êtes dans un métier ou une filière peu valorisée, bref si vous n’êtes pas ‘bankable’, vous n’aurez rien et vos yeux pour pleurer. Ce sera une mobilité dite à l’horizontale, à NR constant.

Pour les autres, si vous espérez pouvoir obtenir 3 ou 4 NR lors d’une mobilité, ne vous faites pas trop d’illusion ! Souvenez-vous, on vous a déjà fait le coup avec le découpage du pas des NR en 2. La Direction nous avait affirmé la main sur le cœur « Des NR plus petits pour pouvoir proposer plus souvent des avancements de 3NR et de 4NR ». Quel est le constat aujourd’hui : la majorité des avancements sont à 1NR !

Avec le gel des GF, les salariés de RTE seront perdants lors d’une mobilité en interne (ce sera 1NR en base, 2NR dans le meilleur des cas et 0 NR pour tous les autres). Par ailleurs, l’attribution de ces NR mobilité ne sera plus automatique et se fera à la tête du client.

Vouloir freiner la mobilité alors qu’elle est déjà atone, quelle drôle d’idée !

 

Quel est l’argument de la Direction pour geler les GF ?

Le gel des GF a été décidé par le Directoire de RTE en free-lance (c’est à dire en solitaire au sein des IEG), au nom de la simplification de notre système de rémunération. Cette attitude reflète un mode de fonctionnement particulier (décisions autoritaires et sans concertation) d’un directoire composé majoritairement de membres qui viennent d’un univers éloigné de celui des IEG.

Nous savons tous que l’argument de la simplification n’est que pure façade, puisque la volonté première est de limiter la masse salariale et donc la prise de GF (qui coûtent chers en NR) lors d’une mobilité ou par l’appréciation du professionnalisme.

  

Quels sont les enjeux derrière ? La fin d’un modèle ?

Nos directeurs, un peu partout au sein des IEG, ne sont plus des capitaines d’industrie et encore moins des philanthropes. Ce qu’ils veulent, c’est avoir les mains libres. Se débarrasser des contraintes du statut pour ajuster la variable ‘salariés’ à leur guise.

Aujourd’hui, la ligne de conduite générale est de contenir la masse salariale et de maximiser les bénéfices pour les remonter aux actionnaires. Voilà l’équation et le modèle qu’on veut progressivement nous imposer.

Quelques exemples : à RTE, 94% des bénéfices sont déjà remontés à l’actionnaire. Chez ENGIE, les filiales sont saignées à blanc pour financer la redistribution de généreux dividendes.

Pour arriver à leurs fins, les directions des IEG ne manquent d’idées et visent en particulier notre système de rémunération. Voici les projets qui sont sur la table :

  • Salaire National de Base : les directions veulent sa peau au niveau de la Branche. Le SNB serait ainsi négocié entreprise par entreprise. Nos directions font donc tout pour faire péricliter l’actuel SNB. Cela explique pourquoi la hausse du SNB est si faible depuis quelques années. Avec une inflation supérieure à 2% en rythme annuel en 2018, quelle en sera la hausse cette année ?
  • Echelons d’ancienneté : ils sont particulièrement dans le viseur car ils ont le défaut d’être automatiques ! On en revient aux 2 NR automatiques du GF mobilité. Vus des Directeurs, toute rémunération supplémentaire automatique est à bannir. Un projet prévoit donc la suppression des échelons d’ancienneté pour les cadres. Avant celui des autres collèges ?
  • Gel des GF : décision unilatérale à RTE, comme vous le savez.
  • Réduction du pas des NR : Le pas des NR a été divisé par 2 dans les années 2000. Un projet prévoit de diviser à nouveau le pas de NR par 2. L’objectif est de faire du saupoudrage d'avancements et de donner à chacun, l’illusion d’être un jour servi par des NR (aussi petits soient-ils). Ce sera une distribution d’avancements au lance pierre, puisqu’un futur NR vaudra la moitié du NR actuel et un quart du NR des années 2000 …   

Avec le gel des GF, ce sera l’effet papillon et un bien mauvais signal donné sur la pérennité de notre système de rémunération.

  

Au fait, c’est quoi notre modèle ?

Notre modèle, c’est un ensemble équilibré de piliers : un système de rémunération + un système de retraite + un statut + des missions de service public ; ensemble qui permet de concilier à la fois modèle social, transparence, équité dans l’échelle des salaires, équilibres financiers globaux et obligations de service public. C’est cela notre modèle. Il fonctionne plutôt bien et depuis longtemps.

On voit bien qu’au sein des IEG, chaque directeur joue sa partition de petit chimiste pour tenter de dynamiter ce modèle.

Notre système de rémunération les dérange. Mais il y a aussi notre système de retraite qui dérange. Il y a aussi le tarif agent qui dérange. Il y a enfin notre statut qui dérange.

Il semble que notre modèle dérange nos directeurs ...

Nous, on a envie de leur dire à tous ces directeurs, qui ne sont généralement que de passage  « Est-ce que cela vous arrange lorsque les agents se décarcassent lors d’une tempête, ou d’un incendie pour rétablir le courant ? ». Ces agents qui sont pourtant les enfants du statut et d’un modèle de service public, vous les dénigrez à longueur de temps au motif que ce seraient des nantis !

Tous ces piliers font notre modèle. Il est en danger.

  

Quelles autres conséquences du gel des GF ?

Sans appréciation du professionnalisme, les agents n’auront plus de référentiel pour évoluer au sein de leur emploi. Les managers n’auront, pour motiver leurs équipes, que des avancements au choix à distribuer mais sans aucun critère objectif d’attribution, ce qui ne leur rendra pas la tâche plus aisée.

Que les NR soient attribués « à la tête du client » ou saupoudrés au sein de l’équipe, l’absence de critères crée un sentiment d’injustice.

Pour les partenaires sociaux, la disparition du repère du GF rend le contrôle social plus difficile. Par exemple, s’il n’y a plus de classification, comment vérifier qu’à niveau de responsabilité égal hommes et femmes ont le même salaire ?

A moyen terme, ne risque-t-on pas une forte démotivation des agents ? Y compris des managers de proximité ?

Les salariés ont besoin de critères clairs et objectifs d’appréciation du professionnalisme !

  

Une brève histoire du temps sur le gel des GF

Pour votre rappel, le gel des GF avait été annoncé unilatéralement par la Direction, il y a près d’un an, en pleines vacances de la Toussaint ...

Soucieuse de connaitre votre avis, la CFDT avait lancé un sondage en ligne auquel vous avez été près de 2500 à y avoir répondu. Vous nous aviez indiqué à 78% que le gel des GF ne faisait pas sens dans le cadre du projet d’entreprise. Le GF était pour 60% des répondants le meilleur signe de reconnaissance de votre professionnalisme.

Forts de ces résultats, l’intersyndicale CFDT-CGT-FO vous a appelé à la grève le 30/11/2017 puis le 7/12/2017 avec la CFE. Ces grèves ont été massivement suivies avec un taux record de près de 50% de l’effectif présent.

Grâce à votre forte mobilisation et sous la pression, la Direction a accepté d’ouvrir une concertation sur le sujet mais cette concertation n’a pas permis d’aboutir à un accord.

Pis, la Direction a décidé de poursuivre dans sa lancée et d’instaurer des NR mobilité, ce qui vide peu à peu de son sens le GF. Jusqu’à sa mise à mort ?

  

Ce que permettra votre vote ?

Nous refusons cette perspective car ce n’est pas une fatalité.

 A la CFDT, nous ne lâcherons rien. La grève n’est pas l’unique moyen d’action.

Nous avons décidé de lancer cette pétition pour fédérer celles et ceux qui revendiquent un modèle de société autre que celui proposé par la Direction.

  

MONTREZ VOTRE ATTACHEMENT À NOTRE MODÈLE ! DITES, NON !

NON, AU GEL DES GF !



CFDT RTE compte sur vous aujourd'hui

CFDT RTE a besoin de votre aide pour sa pétition “Directoire de RTE: Contre le gel des GF à RTE !”. Rejoignez CFDT RTE et 1 320 signataires.