Le Cégep Garneau doit abandonner ses examens en présentiel pour protéger la santé publique

Le Cégep Garneau doit abandonner ses examens en présentiel pour protéger la santé publique

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Jérémy LAPLANTE a lancé cette pétition adressée à Direction du Cégep Garneau

Récemment, le Cégep Garneau a annoncé son intention de poursuivre sa session d'examens en présentiel tel que prévu après des semaines d'enseignement à distance. Alors que la région de la Capitale-Nationale est en zone d'alerte maximale avec le nombre de cas par 100 000 habitants le plus élevé au Québec, cette décision nous semble aller à l'encontre de la logique de santé publique actuelle qui consiste à réduire les contacts au minimum. Pour la plupart d'entre-nous, il faudrait maintenant... augmenter nos contacts ? C'est totalement incohérent et dangereux.

La santé publique régionale n'arrive même plus à effectuer seule le traçage de contacts et des hôpitaux comme l'IUCPQ sont sur la corde raide. Le virus se propage comme un feu de forêt dans la ville et les éclosions dans les écoles ne sont pas rares. Maintenir ces examens en classe, c'est forcer des étudiants à contribuer à l'augmentation de la courbe contre leur gré et à mettre leur sécurité ou celle d'autrui en péril. 

Le virus a le potentiel de se propager dans l’air par aérosols et malgré les bonnes intentions de la direction, force est de constater que l’aération de bien des locaux ne peut être optimale pour contrer le virus. Le Cégep a pris absolument toutes les mesures à sa disposition pour assurer un risque minimal, c’est vrai. Mais avec la transmission communautaire actuelle, ce risque nous semble beaucoup trop élevé. Outre la présence dans le local d'examen, la tenue des évaluations en présentiel va engendrer des déplacements inutiles dans les transports en commun. Les étudiants vont se croiser dans les corridors et y avoir des discussions. Cela ne fait qu'ajouter au risque.

Nous sommes en cours à distance pour une raison et selon nous, les problèmes de plagiat aux examens en ligne sont un moindre mal lorsque l’alternative est de potentiellement créer de nouveaux vecteurs de transmission.

Est-ce qu’on demande aux étudiants de jouer à la roulette russe avec leur santé et ainsi, avec la réussite de leur session ?

Est-ce qu’on demande à ces mêmes étudiants de jouer à la roulette russe avec la vie des gens vulnérables dans leur entourage ?

Est-ce qu'on nous demande de mettre en péril la santé de la population en plein coeur d'une 2e vague qui prend une ampleur inquiétante ?

Il est de notre devoir citoyen de s'opposer à cette décision.

Quant à la réussite scolaire, nous ne pensons pas qu'il soit optimal d'ajouter au stress d'un examen celui de contracter et propager un virus mortel.

Nous exigeons donc que toutes les activités d'évaluation en présentiel soient annulées à moins qu'elles ne nécessitent une présence en laboratoire. Peu importe les moyens nécessaires. La situation actuelle est sans précédent et cela exige de la souplesse dans le monde de l'éducation. 

ll faut faire preuve de lucidité face à la Covid-19. Les activités non-essentielles n'ont plus lieu d'être. Les examens peuvent être transférés en ligne comme à l'hiver.

Nous avons démontré notre capacité d'adaptation à la dernière session en réalisant grand nombre d'examens à distance. La transmission communautaire est plus élevée qu'au printemps. Qu'est-ce justifie ces examens en présentiel ? Existe-il un principe plus important que la santé et le bien-être de la population ? 

« Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne. » - Article 1 de la Charte québécoise des droits et libertés

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !