Pour le report des rattrapages et la transparence de la commission de point de jury

Pour le report des rattrapages et la transparence de la commission de point de jury

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Lunivert Etudiant a lancé cette pétition adressée à Direction de l'Ecole d'Economie de la Sorbonne et à

Les étudiants de l'École d'Économie de la Sorbonne subissent actuellement un traitement tout à fait scandaleux. Par rapport à la décision de l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne, relative au non-report des examens du Semestre 1 suite au mouvement de rétention de note des doctorants.

Nous pensons en effet qu’au vu des conditions de précarité leur mouvement est juste et louable (mouvement victorieux, puisqu'ils ont eu gain de cause à la fois sur le maintien de l’exonération des frais d’inscriptions les concernant, ainsi que sur la contractualisation de 200 doctorants au sein de l’université)

Malgré des efforts de certaines organisations associatives les solutions apportées par l’administration ne sont pas satisfaisantes.

D’une part, le peu de temps entre les résultats du S2 et le début du rattrapage du S1, ne favorisent nullement une validation d’année, dans la mesure où ils permettent de savoir s'il y a eu compensation ou non.

D’autre part, cet effet nous laissant peu de temps entre la publication et le début des examens du S1 est accentué par l’organisation même des plannings des examens. l’UFR d’économie est l’un des UFR ou les examens sont le plus concentré : l’organisation des examens d’un semestre de rattrapage se déroule en moins d’une semaine, tandis qu’il est du double pour d’autres disciplines comme en Histoire.

En outre, si l’on se réfère au mail envoyé par l’administration de l’UFR, un premier mail est envoyé aux L3 le 5 juin (et peut être aussi à d'autres L1, L2 etc …) nous annonce que la publication des résultats du S2 seront publié vendredi 7 juin “Par conséquent, sans autre imprévu, les résultats seront publiés vendredi dans la journée et les rattrapages ne changent pas de date. “, puis un second envoyé officiel de l’administration le vendredi 7 juin nous annonce que “Les épreuves de rattrapage commenceront comme prévu le 11 juin pour le premier semestre et le 20 juin pour le deuxième semestre en L1 et L3, et 24 juin pour la L2. 
Nous respectons donc le délai de 5 jours de battement après la publication des résultats des épreuves, pour le semestre 2. “ 
Les annonces officiel sont à compter de la date de l’annonce et ne peuvent pas être rétroactif.

Aussi, il ne faut pas oublier, l’efficacité amoindrie de la semaine pédagogique qui n’a pas pu se dérouler dans de bonnes conditions, puisque la publication officielle des résultats à été faites à la fin de celle-ci

Par ailleurs, nous trouvons qu’il règne une certaine opacité au niveau des commissions de jury qui octroient ou aucun étudiant ne peut siéger, seuls les enseignants-chercheurs (Alors que toutes les autres commissions sont ouvertes aux élus étudiants : commission de discipline, commission d’aide sociale, commission de réorientation,...), il est nécessaire ainsi de rendre transparente cette commission de point de jury (quand ? relevé de décision ?)
qui n’ont sûrement pas pus se réunir à temps, au vu des délais très courts entre l’arrêt de la rétention des notes et la publication des résultats (1 jour).


De plus, nous ajouterons qu’un conseil de l’UFR d’économie est organisée le mardi 11 juin à 9h30 (date du début des rattrapages), ce moment peut être décisif pour un report des rattrapages du S1, or rien que dans l'ordre du jour du conseil, on voit bien l’importance des effets de la rétention des notes, puisque qu’il est en 7éme (dernières) position, en point divers.


En conclusion, nous vous appelons à soutenir massivement la pétition suivante ainsi à ce qu’on commence à s’organiser nous-même, en suivant l’exemple du CJES (Communauté Juridique des Étudiants de la Sorbonne). En effet, en novembre dernier, les étudiants en 3ème année de droit ont appris que finalement la dérogation sur la sélection entre la L3 et le M1 (concernant tous les étudiants en droit de France) allait sauter en cours d’année à Paris 1. Tout le monde leur expliqué que c’était perdu d’avance, mais en s’organisant entre étudiant et en prenant leur avenir en main, ils ont su par le biais notamment d’une pétition et diverse pression, obtenir gain de cause et maintenir cette dérogation.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !