Classes surchargées ... dangers !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Nous, parents d'élèves et personnels du collège Alexandre Mauboussin de Mamers, tenons à vous faire part de nos plus vives inquiétudes concernant la rentrée 2018. Lorsque nous avons pris connaissance de notre Dotation Globale Horaire pour la rentrée 2018, nous avons pu constater que les moyens qui nous étaient attribués ne correspondaient pas aux besoins de nos élèves, nous avons donc voté contre la répartition des moyens proposée au conseil d'administration - vote que nous avons renouvelé au Conseil d'Administration suivant puisque la demande de besoins supplémentaires faite par notre cheffe d'établissement, n'a pas été honorée.

La probabilité que le seuil maximum des effectifs de quatrième soit dépassé est très forte, c'est pourquoi nous demandons une quatrième classe sur ce niveau au vu des conséquences désastreuses que provoqueraient des classes surchargées dans le contexte actuel de notre collège.

En effet la rentrée 2018 se fera pour la troisième année consécutive dans des locaux provisoires (notre collège est en reconstruction totale depuis la rentrée 2016/2017) qui induisent des nuisances sonores, des difficultés pédagogiques et des problèmes de sécurité. Les conditions de travail ne sont pas sécurisées : coursives dangereuses, très étroites (problème d’évacuation lors d'un exercice fait en 2017) et très bruyantes lors des déplacements d’élèves. Les salles sont très petites (44m² au lieu de 55 m² prévus dans le futur collège) et ne permettent pas d'accueillir 30 élèves ainsi que les AESH (Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap) dans des conditions de sécurité suffisantes  - le surnombre de personnes dans les salles bloque les portes de secours.

Aujourd’hui la marge d’autonomie de l’établissement est en partie utilisée pour créer des groupes de sciences et d’espagnol car les locaux provisoires en sciences sont limités à 24 places, ce qui n'est pas pris en compte dans la DHG actuelle et ne permet pas de mettre en œuvre les pratiques pédagogiques préconisées par l’institution visant la réussite de tous les élèves (co-animation, dédoublement de groupe, pédagogie de projets impliquant des mouvements dans la classe...).

Situé dans le nord Sarthe, notre établissement est au cœur d'une zone rurale où le déficit culturel et économique est une réalité. Nous accueillons depuis plusieurs années un certain nombre d’élèves allophones, ainsi que des enfants placés au Belvédère, maison d’enfants à caractère social. Nos élèves ont besoin d’une attention toute particulière qui nécessite des effectifs adaptés. 

Durant cette année scolaire nous avons inscrit 4 élèves supplémentaires sur le niveau 4ème et 8 sur le niveau 5ème, soit un total de 12 élèves non prévus en juin 2017 pour la rentrée suivante. Ces augmentations d'effectifs ne sont pas non plus prises en compte dans la DHG proposée.

Nous avons, ces derniers temps, refusé 3 inscriptions sur le niveau 5ème car les classes comptent déjà 30 élèves chacune. Nous estimons que cette décision entrave notre mission de service public dès l’instant où toute demande d’inscription ne pourra être acceptée. En conséquence, un élève qui ne pourra pas intégrer le collège Mauboussin devra se tourner vers le collège privé ou vers les collèges voisins situés au moins à 15 km.

Cette DHG, si elle reste en l'état, ne peut que mettre les élèves de notre établissement en grande difficulté et aggraver considérablement les inégalités. Comme démontré précédemment, elle participe également à la mise en danger des élèves et des personnels.

Par cette lettre, nous demandons donc des conditions décentes et la provision en heures de moyens permettant l'ouverture d'une quatrième classe de quatrièmes pour honorer le premier élément du projet académique 2018-2022 qui est la réussite de nos élèves.



Vanessa compte sur vous aujourd'hui

Vanessa MÉNAGER a besoin de votre aide pour sa pétition “Direction Académique des Services de l'Education Nationale de la Sarthe: Classes surchargées ... dangers !”. Rejoignez Vanessa et 314 signataires.