URGENCE création d'un poste d'enseignant pour l'école d'Amotz

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Après deux années d'incertitude et de faux espoirs, nous venons d'apprendre avec colère et consternation le refus catégorique de Monsieur le DASEN de créer un poste d'enseignant supplémentaire pour l'école d'Amotz à la rentrée 2018.
Pourtant de nouveaux éléments vont, selon nous, dans le sens d'une ouverture de classe :
Tout d'abord, notre école connaît un sur effectif croissant (88 élèves pour 3 enseignants) avec la prévision d'une classe multi niveaux qui atteindrait 40 personnes à la rentrée prochaine :
35 élèves, un enseignant et quatre AVS pour encadrer des enfants à besoins particuliers (2 autistes, 1 dyspraxique, un dyslexique...) dans la même classe sachant également que les deux autres classes compteront 28 élèves chacun pour l'instant.
De plus la commune de St Pée sur Nivelle connaît un essor démographique général qui ne va certainement pas dans le sens d'une baisse des effectifs à Amotz, ni dans les autres écoles du village.
Il existe dans notre quartier une dynamique qui attire de nouveaux parents.
Or ils n'ont pu inscrire leurs enfants faute de place alors que nous sommes en zone rurale prioritaire pour l'accueil des enfants de moins de 3 ans.

Du côté de la municipalité, Monsieur Pierre Marie NOUSBAUM, notre Maire, à produit les efforts nécessaires puisqu'il a inclus dans le budget de la commune l'agrandissement de l'école (création d'une classe et d'un dortoir) il a également budgétisé un poste d'ATSEM à temps plein pour la maternelle.

Suite à nos inquiétudes, Monsieur le DASEN, après avoir envisagé successivement de créer un rapprochement avec 3 villages voisins (Sare, Souraïde et Ainhoa) et d'avoir proposé qu'une partie de nos enfants partent à l'école du bourg alors que cette école compte déjà 273 élèves (la construction de 70 logements dans le centre bourg laisse présager là aussi une hausse des effectifs) ce Monsieur suggère maintenant, à notre grande stupéfaction que les parents domiciliés à l'extérieur de la commune placent leur enfants sur l'école d'Ainhoa en manque d'effectifs ou pourquoi pas de retirer un niveau sur Amotz (classe de cm1) pour les placer dans cette même école.

On voit bien que l'objectif comptable de Monsieur le DASEN n'a pas de limite !!!

Dans tous les cas, ces différentes solutions ne nous conviennent pas :

D'une part elles engendreraient des coûts (cantine, garderie, transport et déplacements... ), de la fatigue supplémentaire pour nos enfants ainsi que des difficultés d'organisation (séparation des fratries).
D'autre part, nous sommes attachés à cette école de proximité réputée pour la qualité de son enseignement.

A l'heure actuelle nos enfants passent leur journée entassés à 31 dans une petite classe à l'heure ou tout le monde s'accorde sur le bien être nécessaire des enfants au sein des établissements scolaires.

Nous nous interrogeons également, qu'en est il de la sécurité ?
Et combien d'enfants peut-on entasser dans 50 m2 ?

Monsieur le DASEN de qui nous avons pourtant attiré l'attention sur toutes ces problématiques, persiste à notre grand regret dans sa décision de ne pas accorder une ouverture de poste.

Nous nous en remettons à la bienveillance de toute celles et ceux qui en prenant connaissance de cette pétition agiront dans l'intérêt de nos enfants.



Pascal compte sur vous aujourd'hui

Pascal RAIMBAULT a besoin de votre aide pour sa pétition “Directeur académique des services de l’Education nationale des Pyrénées-Atlantiques: URGENCE création d'un poste d'enseignant pour l'école d'Amotz”. Rejoignez Pascal et 745 signataires.