Stop à la multiplication des bars et discothèques dans un quartier familial de Paris !!!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !

Asso SEDAINE SAINT-SABIN BRÉGUET
Asso SEDAINE SAINT-SABIN BRÉGUET a signé la pétition

Habitants des rues Sedaine, Saint-Sabin et Bréguet, dans le 11e arrondissement de Paris, nous subissons quotidiennement des nuisances intolérables engendrées par les débordements des bars et discothèques.
Ces établissements ne cessent de se multiplier au-delà du périmètre festif "historique" de la place de la Bastille et de la rue de Lappe, jusqu'à atteindre des quartiers initialement résidentiels et familiaux.

Quelques-unes des nuisances générées par leur clientèle :
- Klaxons nocturnes des voitures et VTC qui déposent et récupèrent les clients en se stationnant sur la chaussée, et klaxons des véhicules bloqués derrière
- Agressions physiques et verbales de passants par des fêtards, plus ou moins alcoolisés et sous l'emprise de stupéfiants
- Violentes bagarres avec barres de fer, tessons de bouteilles, bombes lacrymo, couteaux, ...
- Vandalisme sur les immeubles, fenêtres, véhicules des riverains, vitrines et mobiliers des commerçants, et vol dans les commerces
- Epanchements d'urine et vomissements contre les murs et portes, sur les trottoirs
- Clients en perdition dans la rue, les halls d'immeubles, et prostitution présumée
- Conduite dangereuse de véhicules par les clients ivres, roulant à contre-sens, grillant les feux, ...
- Etc. etc... tout cela H24 et 7j/7 !

De ces agissements, l'association de riverains Sedaine - Saint-Sabin - Bréguet fournit régulièrement aux autorités des témoignages... sans effet à ce jour.
Les habitants de ce quartier, initialement tranquille, ont pourtant droit à la sécurité et la santé, sans parler d'une qualité de vie minimum.
Situé à moins de 500 mètres de 15 crèches, 5 écoles maternelles, et 4 écoles élémentaires, le secteur est peuplé d'enfants, dont les nuits sont piétinées, et qui ressentent l'agressivité qui règne dans la rue dès qu'ils mettent un pied dehors le jour.

L'inaction des pouvoirs publics, alertés à maintes reprises, confine à l'irresponsabilité vis-à-vis de tous les habitants. Et à la maltraitance vis-à-vis des enfants privés de sommeil réparateur et évoluant dans un environnement dangereux.

Nous demandons aux autorités d'agir, enfin, concrètement !
=> Fermeture définitive des établissements les plus problématiques
=> Pas de licences IV supplémentaires dans les rues Sedaine, Saint-Sabin et Bréguet
=> Diversification des commerces vers des activités tournées vers les habitants

De nuit, les nuisances sonores ont des conséquences graves sur le sommeil des habitants, purement et simplement saccagé. Notamment celui des nombreux enfants présents dans le quartier. L'inaction des autorités pour garantir le calme la nuit pose un problème de santé publique majeur.
En journée non plus, les habitants ne peuvent pas se détendre chez eux vu le vacarme qui monte de la rue, ni profiter tranquillement et en toute sécurité de leur quartier du fait de l'appropriation de l'espace public et de comportements dangereux de la part des clients de ces établissements, Dans cet environnement hostile, il n'est même pas possible de faire sereinement ses courses, ni de laisser les enfants circuler seuls.