CONTRE L’AUGMENTATION DES PRIX DES DENRÉES ALIMENTAIRES

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


Suite à la crise sanitaire liée au Covid-19 et la crise économique qui en résulte.

Nous sommes de simples citoyens en Haute-Savoie et webmasters d'un magazine numérique citoyen canarddulac.fr, plusieurs messages circulent sur les réseaux sociaux sur l'augmentation des prix des denrées alimentaires, une comparaison facile sur les mois précédents pour les familles et que nous avons aussi constatés.

BAISSE DES SALAIRES, DES REVENUS
= BAISSE DU POUVOIR D'ACHAT
Mais augmentation des prix !

Le pouvoir d'achat baisse pour les Français :
depuis le début du confinement le 17 mars 2020 et le début de la crise sanitaire plusieurs citoyens constatent une augmentation de leurs paniers alimentaires et ce n'est pas simplement une impression comme a pu le lire ici et là.

Plus de 7 millions de personnes au chômage partiel en France (Une personne touchant un salaire net de 2 000 euros par mois percevra donc a priori 1 680 euros durant cette période, soit 320 euros de moins. ), des personnes indépendantes et/ou dirigeant(e)s sont aussi en grande difficulté, parfois sans revenu.


Mais aussi pour les familles les plus démunies qui pouvaient bénéficier d'une prise en charge partielle ou totale des frais de cantine, sont maintenant en très grande détresse, même si quelques municipalités proposent des bons alimentaires ou repas.

SITUATION INSUPPORTABLE

Le constat est que l'augmentation des prix sur les produits de 1ère nécessité dans les grandes surfaces alimentaires, dans les marchés ou par le biais des circuits courts est juste insupportable. Sur les fruits et les légumes la flambée est encore plus alarmante.

Loi alimentaire, changement de fournisseurs étrangers par des fournisseurs locaux, transports et changements d'habitudes liées aux mesures de confinement ne peuvent justifier ou cautionner ses augmentations très importantes de prix.

Nous demandons au gouvernement, au ministre de l'économie et des finances, à la grande distribution et à tous les commerces de denrées alimentaires de revoir rapidement les prix à la baisse.

Mais aussi, à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes pour des contrôles assidus.

Merci à tous les français de votre participation à cette pétition citoyenne.

Pétition par le magazine numérique citoyen canarddulac.fr