Des protections périodiques gratuites pour les personnes les plus précaires #Paietesrègles

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

christelle SPICA
4 weeks ago
Ce n'est pas normal

Thanks for adding your voice.

Corinne BOYANIQUE
Feb 1, 2021
Leur coût est abusif considérant qu'il faut acheter au moins 4 paquets différents (jour, nuit, flux grand, moyen, petit selon le jour des règles puisque le flux varie) par cycle à 2-3€ le paquet. Pour les personnes précaires, ce coût devrait être pris en charge: on ne choisit pas d'avoir ses règles et tout le monde ne supporte pas la cup.

Thanks for adding your voice.

Théo JALLON
Jan 12, 2021
Je signe parce que je pense que c'est quelque chose d'anormal que cela coûte aussi cher. Ceci m'indigne... et je pense que c'est très important de changer les choses au plus vite !

Thanks for adding your voice.

Camille COSTE
Dec 23, 2020
pour la possibilité de ne pas avoir à choisi entre nourriture et protection menstruelle pour les personnes en situation de précarité

Thanks for adding your voice.

Pomme GIRAFE
Dec 9, 2020
Je signe car 50 % de la population a ce problème et si le papier toilette doit être libre et pas les tampons ?

Thanks for adding your voice.

Adele CANO
Sep 11, 2020
Je suis une femme je suis concernée

Thanks for adding your voice.

Clémence SÉNÉCHAL
Aug 7, 2020
Ce n'est pas correct que les femmes en situation de précarité doivent choisir entre manger ou s'acheter des protections hygiéniques.

Thanks for adding your voice.

daniel CEP
Jul 23, 2020
Je signe parce que j'admire les femmes. De plus la femme est un homme comme les autres donc elle a droit à des aides ciblées comme tout un chacun.

Thanks for adding your voice.

Chloé VERSELE
Jul 5, 2020
Je signe car les règles sont normales on devrait pas payer pour nos règles

Thanks for adding your voice.

Yannis AGBESSY
Jul 2, 2020
Parce qu’on me la demander.