Des excuses publiques pour la population Childfree

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


En 2018, entendre de tels poncifs dans votre émission "Je t'aime Etc.", sans inviter une personne concernée sur le plateau, c'est impardonnable.

En effet, lors de votre émission du jeudi 11 janvier sur les personnes ne désirant pas d'enfants, il nous a été très désagréable d'entendre, comme dans la vie de tous les jours cela dit, vos invités, notamment des psychologues, clamer que « il était possible de changer d'avis », que « les sans enfants n'aiment pas l'autre, n'aiment pas les enfants et vivent en vase clos », qu'ils ont certainement vécu "des traumatismes" et que ce non-désir était lié à "une histoire remontant à l'enfance", pour terminer, que la stérilisation était « choquante » et il y aurait encore beaucoup de propos problématiques à pointer du doigt...

Avec de tels émissions, vous tuez le travail effectué bénévolement depuis plusieurs années par les activistes et les personnes concernées. En effet, déconstruire les idées reçues, cela ne se fera pas en un jour. Mais si vous passez derrière nous en tenant le discours contraire visant à rassurer les foules, n'attendez pas notre approbation ni notre passivité.

Nous pensions que votre émission serait plus objective envers la stérilisation volontaire qui est un acte des plus féministes mais force est de constater que ce n'est pas encore tout-à-fait gagné pour nous, les personnes ne désirant pas procréer. Il semble aussi que les hommes soient moins dans la ligne de mire des critiques que les femmes mais je vous rappelle également qu'il faut être deux pour procréer et que si le but de la vie se résume à cela, c'est bien triste.

Nous exigeons des excuses publiques maintenant, via un communiqué de presse ou autre. Nous ne pouvons pas vous laisser impunément décrédibiliser ce que nous sommes au vu de votre absence d'expertise sur le sujet. Et encore, ceci ne sera jamais suffisant pour réparer l'outrage médiatique que vous nous faites subir.

Pour terminer, nous souhaiterions que vous réfléchissiez à plusieurs questions :
-pourquoi est-ce normal de demander à une femme sans enfants pourquoi elle n'en veut pas, alors qu'on ne demande jamais à une mère pourquoi elle en a voulu ?
Pourquoi faire des enfants ? (les réponses du type : « pour fonder une famille » et « parce que c'est que du bonheur » ne seront pas validées.)

 



Union compte sur vous aujourd'hui

Union CHILDFREE FRANCOPHONE a besoin de votre aide pour sa pétition “Des excuses publiques pour la population Childfree”. Rejoignez Union et 263 signataires.