Préservez le bien-être des enfants dans les écoles de Saint Pierre 974

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Préservez le bien-être des enfants à l’école et misez sur leur avenir, leur réussite...

Parents d’élèves des écoles de St Pierre,
Nous sommes mobilisés

  • contre la dégradation du cadre de travail des personnels accompagnants et des enseignants.
  • contre la diminution des personnels municipaux : ATSEM, agents de restauration, agents de surveillance.
  • contre l'absence de remplacement des personnels en arrêt et des enseignants dans les écoles de St Pierre.

Parce que les premières expériences relationnelles de l’enfant conditionnent sa façon d’être au monde, nous voulons que l’école reste un lieu serein, bienveillant où l’enfant peut se sociabiliser et faire ses premières expériences de citoyenneté dans de bonnes conditions.

L’école maternelle est souvent la première collectivité fréquentée par les enfants.
Ceux-ci ont besoin d’un cadre sécurisant et d’une attention particulière.
Une des principales conditions de la réussite scolaire passe par un bon départ, un bien-être dans un cadre rassurant.

Comment peut-on donc envisager que des enfants de 3 ans (parfois 2ans et demi) intégrent sereinement et aiment l’école dans des conditions aussi catastrophiques qu’à St Pierre?
Les écoles de St Pierre sont laissées à l’abandon. Et ce n’est pas la multiplication d’aires de jeux dans les jardins publics qui participent à la réussite scolaire, à la sensibilisation et l’éveil de nos enfants.

IL FAUT QUE

  • le personnel (éducateurs, agent polyvalent, ATSEM et enseignants) soit en nombre suffisant afin d’accompagner aux mieux nos enfants.
  • les remplacements des personnels (éducateurs, agent polyvalent, ATSEM et enseignants) en arrêt se fassent systématiquement et durablement.
  • les locaux soient entretenus régulièrement pour offrir un cadre sécurisé et sain.

Comment les enseignants peuvent-ils avoir une relation privilégiée et individualisée avec chaque élève (repérer les particularités et les difficultés de chacun) s’ils ne sont pas seconder par des ATSEM qualifiés et en nombre ?

Une charte statuant sur le projet éducatif de la ville de Saint Pierre et le rôle des ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) devait être signée entre le Rectorat et M Le Maire. Qu'en est il à ce jour?  


La Mairie de Saint Pierre a décidé d'instaurer un ratio de 50% de taux de couverture d’ATSEM pour le nombre de classes de maternelle. Nous considérons que ce ratio est un minimum pour assurer le bien être et la sécurité de nos enfants. Malheureusement il n'est pas toujours respecté. Nous demandons à la Mairie de mettre en place une brigade de remplacement afin de pouvoir assurer en permanence ce ratio. L’arbitrage budgétaire qui incombe à la ville de Saint Pierre et au Maire, ne doit pas se faire au détriment de nos enfants.

Peut-être faut-il rappeler le rôle essentiel des ATSEM dans les apprentissages et l’équilibre émotionnel des enfants? Un rôle confirmé par l’Inspection Générale de l’Education Nationale, qui souligne « l’importance pour le bien-être des enfants des fonctions que les ATSEM assurent ».

Employé par la commune, l’ATSEM assume aujourd’hui un rôle primordial, aux côtés de l’enseignant, dans l’acquisition des bases de la vie en collectivité et des savoirs fondamentaux des enfants. A l’heure où l’école tend vers une pédagogie positive et personnalisée, les ATSEM sont des partenaires clé pour les enseignants. Sans eux l’apprentissage de l’autonomie, du langage et des règles d’hygiène ne pourraient se faire dans le respect du rythme de l’enfant.

Les ATSEM sont pour les enfants, en particulier des petites et moyennes sections, un référent affectif, stable et rassurant, présent à leurs côtés tout au long de la journée. En dehors de la classe, les agents mangent avec eux, les endorment, les aident à s’habiller, les rassurent, etc...
Les ATSEMS ne sont pas interchangeables.

Et abordons la question de la pause méridienne. Un temps «périscolaire» régit par aucun texte. C’est un no man’s land, une zone hostile, abandonnée, sans surveillance suffisante.
Il faut savoir que lors de la pause méridienne, les enfants sont sous la responsabilité de la mairie et non de l’éducation nationale, les enseignants n’ont donc aucune obligation de surveillance. 

L’expérience montre que les accidents sont plus nombreux lorsque le nombre de personnels enca-drants n’est pas suffisant. Faut-il attendre le pire pour réagir ?

Pour nos écoles,

Nous souhaitons une éducation nationale de qualité : qui se soucie du bien être, de la sécurité et de l’avenir des enfants.

Nous souhaitons une municipalité qui prenne ses responsabilités et participe à l’épanouissement des citoyens de demain.


Parce que nous pensons que le monde de demain se construit aujourd’hui dans les écoles, mobilisons-nous.

 



APE compte sur vous aujourd'hui

APE PARENTS D'ÉLÈVES ECOLE HENRI LAPIERRE a besoin de votre aide pour sa pétition “denise.hoarau@saintpierre.re: Préservez le bien-être des enfants dans les écoles de Saint Pierre 974”. Rejoignez APE et 3 413 signataires.