Petition Closed

Sign, declare and share in solidarity with Syrian refugees / Signez, déclarez et partagez en solidarité pour les réfugiés syriens

This petition had 1,172 supporters


#RestoreHope 

#RestoreHope is a space for you to declare your support and solidarity with the Syrian refugees coming to New Brunswick. With the Government of Canada’s recent release of plans to bring in 25,000 refugees by the end of February 2016 – with initial arrivals expected in the coming weeks, resettlement agencies and communities across the province are preparing to ensure a warm welcome to our province!

#RestoreHope is not only an online campaign, it is a movement. We want to engage New Brunswickers in rolling out the welcome mat and share the message that we are a province where kindness, generosity and hope thrives. Now is time for us to remember our roots, our motto, and to make it real once again. 

Here are 8 reasons you should #RestoreHope:  

1)     Did you know New Brunswick’s provincial motto is “hope restored”? Many people don’t know the origins of our provincial motto. We actually earned it because of our long and proud history of providing hope and new beginnings to refugees. Among countless others, this includes the thousands of Loyalists, Acadians and Brayons who have shaped our beautiful province and built the communities in which we live.  

2)     New Brunswickers will build communities with the refugee families. The plan set in motion by the Government of Canada means that New Brunswick can expect several hundred refugees to be resettled in the province in the coming weeks. These individuals and families will become our neighbours, colleagues, and classmates. We have choices to make about how we act and respond and how we want to shape New Brunswick’s future communities, which will look a whole lot more dynamic, prosperous and diverse if we keep multiculturalism at the heart of it all.

3)     Refugees contribute immensely to our communities and economy. Over the short term, these families will need our support, but before long they will be starting businesses, joining our workforce and enrolling in our schools. This helps all New Brunswickers and will ultimately grow our economy. Immigrants and newcomers are engines for growth, creativity, and prosperity. Part of the reason our economy is trailing the rest of the country is our population is aging and we are not attracting enough new people to drive growth and economic activity. As we help them to restore their hope, they will in turn help us to restore hope for our province.

In September, 2015, Canadian Business published the following points to debunk the myth that refugees take more than they give:

Casting refugees as freeloaders may be politically expedient but it lacks a basis in fact. Between 1979 and 1981, Canada accepted 60,000 “boat people” from Southeast Asia. Within a decade, 86% of those former refugees were working, healthy and spoke English with some proficiency, achieving the basic criteria for success set out by academic Morton Beiser in his landmark study of their integration into Canadian society. They were less likely to use social services and more likely to have jobs than the average Canadian. One in five was self-employed. They weren’t a drain on the taxpayer—they were taxpayers.

4)     First Nations leaders across Canada have shared their support: Syrians are our neighbours and we must help them.  New Brunswick’s own Graydon Nicholas, former Lieutenant Governor and provincial court judge, said the following on the topic in October, 2015:

“Our society has to learn to accept each other and respect our differences. The Creator made each one of us special and with dignity. There is no other individual who is like us. We are one family of humanity with beautiful cultures languages and spiritualties. We need one another to survive and live together in this beautiful planet my elders call Mother Earth. Our present and future children need positive and nurturing adults who love and care for one another. We are all neighbors and need to help one another.”

5)     Refugees are not a threat to security. Refugees are fleeing violence and are looking for stability and security. In fact, security is top of mind for government officials: all refugees are subjected to rigorous security training by UNHCR (the UN agency for refugees) and the Canadian government through Canada Border Services Agency and CSIS. In-depth interviews are done to assess the details of their application and to identify any risk factors. Recent terrorist attacks in France were not conducted by refugees but by home-grown extremists. Our response to these events is above all a test of our character. “Opening our doors to refugees is one of the strongest ways possible to reject the violence and the incitement to hatred and division represented by the attacks.” (Canadian Council for Refugees, November 2015)  

6)     Fear and anger towards refugees and Muslims only feeds the objective of terrorists. We aren’t the type of people to turn our backs on those in need. We can chose hope over fear, and compassion over aggression. Yes, we must be resolute and strategic in our response to terrorist attacks. But let’s be sure we are targeting the right people. Syrian refugees were the first victims of this war and terror. This is exactly why they are fleeing for their safety. In the end, how we respond to these displaced people may be one of the most effective strategies to counter extremism.

7)     It’s the right thing to do. Over 4 million refugees have fled Syria since the conflict began and over half of these refugees are under the age of 17. Every day, hundreds of children go hungry, and with winter coming quickly, their situation grows worse. The number of refugees amount to more people than NB, NS, PEI, and NL combined. Just imagine that for a moment…  The entire Atlantic region packing up their families, abandoning their homes, and fleeing for personal safety.  We can only be thankful that it’s not us, and be humbled that we are in a position to help.

8)     You can make a difference.  When you sign this petition, organize an event or a donation drive, when you lend a helping hand, and when you engage in conversations, you are making a difference. In the coming months, first responders and settlement agencies will need volunteers and donations. There are myriad ways you support our efforts. Here are a few ideas on how you can help:

a.     Sign up as a volunteer [GG1] with one of the local resettlement agencies;

b.     Support integration efforts by offering employment support to the individuals who are eager to reenter the workforce;

c.      Offer housing to ensure these individuals have a safe space to call home;

d.     Help organize an event such as a talk with a refugee spokesperson, a donation drive, or a fundraising event in your community to help raise awareness among your peers;

e.     Engage your local media to talk about the importance and raise awareness about the issue;

f.       Sign this petition and share messages of support on Facebook and Twitter, and even your personal immigration story, by using #restorehope. This is a movement – every action and every exchange helps promote the #restorehope message and deepen its roots. 

We feel it is important to create this platform and to empower New Brunswickers to engage with the Syrian refugees destined for our province. Help us in sharing the message that we are a welcoming people, and that New Brunswick is a place where hope can be restored. 

Declare and Share.

#RestoreHope

Follow us on Twitter or Facebook , and our website to stay in the loop and add your voice.


____________________________________________________________

#Restauronslespoir est notre espace pour déclarer notre appuie pour et solidarité avec les réfugiés syriens destinés de venir au Nouveau-Brunswick. Avec les nouvelles récentes du plan du Gouvernement du Canada d’accueillir 25,000 d’ici à la fin février 2016, et les premiers arrivés attendus dans les prochaines semaines, les agences locales de rétablissement et les communautés à travers le Nouveau-Brunswick se préparent afin d’assurer une bienvenue chaleureuse dans notre belle province!

#Restauronslespoir n’est pas seulement une campagne Web, c’est un mouvement. Nous voulons engager tous les Nouveaux-Brunswickois à rouler le tapis d’accueil et partager le message que la bonté, la générosité et l’espoir prospèrent dans notre province. C’est le temps opportun pour nous rappeler de nos racines, de notre devise, de la réaffirmer de nouveau.

#Restauronslespoir : Voici 8 raisons pour lesquelles nous devons restaurer l’espoir.

1)     Saviez-vous que la devise du Nouveau Brunswick est « l’espoir renaît »? Plusieurs personnes ne connaissent pas les origines de notre devise provinciale. Nous l’avons méritée grâce à notre longue et fière histoire comme source d’espoir et de nouveaux débuts pour les réfugiés. Parmi tant d’autres, cela a inclus des milliers d’Acadiens, de Brayons et de Loyalistes qui se sont rétablis au Nouveau-Brunswick et qui ont formés les communautés dans lesquelles nous vivont. Le rétablissement des réfugiés est – et voire littéralement – dans notre sang.

2)     Les Nouveau-Brunswickois vont bâtir des communautés avec les familles réfugiées. Le plan du gouvernement mis en marche signifie que le Nouveau-Brunswick peut s’attendre au rétablissement de plusieurs centaines de réfugiés dans les prochaines semaines. Ces individus seront bientôt nos voisins, nos collègues et nos camarades de classe. Nous avons des choix à faire face à nos actions et réactions, et comment nous voulons former les communautés futures du Nouveau-Brunswick. Celles-ci seront bien plus dynamiques, prospères et diverses si nous retenons le multiculturalisme au cœur de ces choix.

3)     Les réfugiés contribuent énormément à nos communautés et notre économie. À court-terme, ces familles auront besoin de soutien, mais avant longtemps ils établiront leurs propres entreprises, se joindrons à la main-d’œuvre, s’inscriront à nos écoles. En fin de compte, ceci aidera tous les Nouveau Brunswickois et contribuera à la croissance de notre économie. Les immigrants et nouveaux-arrivés sont des moteurs pour la croissance, la créativité et la prospérité. Une partie des raisons pour lesquelles notre économie traîne derrière le reste du pays est que notre population vieillie et nous n’attirons pas assez de nouvelles personnes pour propulser la croissance et les activités économiques. Alors que nous aidons les réfugiés à restaurer leur espoir, ils restaureront à leur tour celle de notre province.

En septembre 2015, Canadian Business a publié les points suivants afin de démythifier l’argument que les réfugiés en prennent plus qu’ils en donnent :

« Projeter les réfugiés comme des resquilleurs est peut-être politiquement opportun mais cela manque de justesse. Entre 1979 et 1981, le Canada a accepté 60,000 réfugiés de l’Asie du Sud-Est. Au cours d’une décennie, 86% de ces anciens réfugiés travaillaient, étaient en santé, et avait une certaine maitrise de l’anglais, atteignant les critères de base de succès selon l’académicien Morton Beiser dans son étude sur l’intégration dans la société Canadienne. Ils étaient moins probable d’utiliser les services sociaux et plus probables d’avoir un emploi que la moyenne canadienne. Un sur cinq était autoentrepreneurs. Ils n’étaient pas un gouffre sur les contribuables d’impôts – ils étaient des contribuables d’impôts. »

 

4)     Les leaders des Premières Nations à travers le Canada ont partagé leur soutien pour les réfugiés syriens : ils sont nos voisins et que nous devons les aider. Notre ancien Lieutenant-Gouverneur et juge de la cour provincial, Graydon Nicholas, a énoncé sur le sujet en Octobre 2015 :

« Notre société a besoin d’apprendre à s’accepter et de respecter nos différences. Le Créateur nous a fait chacun unique et digne. Il n’y a aucun autre individu qui est comme nous. Nous sommes une famille humaine avec de riches cultures, langages et spiritualités. Nous avons besoin les uns des autres pour survivre et pour vivre ensemble sur cette belle planète que mes ancêtres appellent Terre Mère. Nos enfants présents et futurs ont besoin d’adultes positifs et enrichissants qui vont s’aimer les uns les autres. Nous sommes tous des voisins et nous devons nous entraider. »

5)     Les réfugiés ne sont pas une menace à la sécurité. Les réfugiés fuient la violence et sont à la recherche de sécurité et stabilité. En fait, la sécurité est la priorité de nos agences gouvernementales : tous les réfugiés doivent être assujettis à un processus rigoureux par le HCR (l’agence de Nations Unies pour les réfugiés) ainsi que par le Gouvernement du Canada à travers l’Agence des Services Frontaliers du Canada et du Service Canadien du Renseignement de Sécurité. Des contrôles additionnels détaillés seront complétés ainsi que des entrevues avec ce groupe afin d’assurer la cohérence de leurs cas, et d’analyser tous les détails de leurs affirmations. Les récentes attaques à Paris n’étaient pas commises par des réfugiés mais par des extrémistes, et notre réponse à ces actes sont tout d’abord un test de notre caractère. « Si nous voulons rejeter la violence et l’incitation à la haine et à la division que représentent ces attentats, l’une des façons les plus efficaces de le faire serait d’ouvrir nos portes aux réfugiés. » (Conseil canadien pour les réfugiés, Novembre 2015).

 

6)   La peur et la colère envers les réfugiés et les Musulmans servent seulement à renforcer les objectifs des terroristes. Nous ne sommes pas le genre à se tourner le dos vers ceux qui sont dans le besoin. Nous pouvons choisir l’espoir au-dessus de la peur, et la compassion au-dessus de l’agression. Oui, nous devons être résolus et déterminés dans notre réponse aux attaques à Paris. Mais, assurons-nous de cibler les bonnes personnes. Les réfugiés syriens sont les premières victimes de cette guerre et terreur. C’est exactement pourquoi ils s’enfuient pour leur sécurité. En fin de compte, comment nous choisissons de réagir face à ces réfugiés pourrait être une des stratégies les plus efficaces pour contrer l’extrémisme.

7)     C’est la bonne chose à faire. Le conflit en Syrie a provoqué la plus grande crise humanitaire depuis la Deuxième Guerre Mondiale. Plus de 4 millions de réfugiés se sont enfuis de la Syrie depuis le début du conflit et plus de la moitié de ceux-ci ont moins de 17 ans. Chaque jour, des centaines d’enfants sont affamés, et avec l’hiver qui arrive à grand pas, leur situation deviendra encore plus pénible. Le nombre de réfugiés remonte à plus de la population du Nouveau Brunswick, de la Nouvelle Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre Neuve et Labrador combinée. Imaginez pour un moment… La région atlantique au complet, quittant avec leur famille, abandonnant leur maison, et s’échappant pour leur survie. Nous nous devons d’être reconnaissant que ce n’est pas nous qui se trouvent dans cette situation, et d’être humbles que nous sommes capables d’aider.

8)     Vous pouvez faire une différence. Quand vous ajoutez votre nom à cette pétition, organisez un événement ou une collecte de dons, offrez un coup de main, ou commencez une conversation, vous faîtes une différence. Pendant les prochains mois, les premiers intervenants et les agences de réinstallations auront besoin de bénévoles et de dons. Il y plusieurs façons dont vous pouvez aider :

·        Inscrivez-vous comme bénévole avec une des agences de rétablissement locale;

·        Appuyez les efforts d’intégration en offrant un emploi ou du soutien professionnel aux individus enviant de rentrer dans le marché du travail;

·        Offrez du logement pour assurer que ces individus auront un endroit sain où s’établir;

·        Assistez à l’organisation d’un événement tel qu’une présentation par un réfugié de votre communauté, ou une collecte de dons pour sensibiliser les gens de votre communauté;

·        Enrôlez vos médias locaux afin d’entamer la discussion sur la situation et sensibiliser le public;

·        Signez cette pétition et partagez vos messages d’appui sur Facebook et Twitter, ainsi que vos propres histoires d’immigration en utilisant #restauronslespoir. Ceci est un mouvement – chaque action et chaque échange nous aide à promouvoir et ancrer le message derrière #restauronslespoir.

Veuillez visiter le site Web du Conseil multiculturel du Nouveau Brunswick pour vous inscrire comme bénévole, faire un don, et vous engager dans les efforts de réinstallations des réfugiés (www.nb-mc.ca), et suivez-nous sur Facebook et Twitter pour en savoir plus et ajouter votre voix.

Nous sommes convaincus de l’importance de créer cette plateforme et d’envoyer un message unis aux réfugiés syriens destinés à s’installer dans notre province - nous les accueillerons à bras ouverts puisque le Nouveau Brunswick est un endroit où l’espoir peut être restauré.

#Restauronslespoir

Déclarez et partagez.


 



Today: Alex is counting on you

Alex LeBlanc needs your help with “Declare your support for refugees coming to New Brunswick! / Déclarez votre appui pour les réfugiés syriens!”. Join Alex and 1,171 supporters today.