Pour que le "Comptoir de l'apéro" continue son activité aux halles de Saint-Nazaire

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Monsieur le Maire de Saint-Nazaire,
Laissez-moi continuer le Comptoir de l’Apéro,
Laissez-moi faire vivre la convivialité dans notre marché !

En 2016, j’ai créé le Comptoir de l’Apéro au marché de Saint-Nazaire : un lieu de convivialité, bar à huîtres, bar à manger, avec des animations et de la musique live. Voir le succès et la fréquentation du Comptoir, lieu d’échange et de chaleur humaine chaque semaine, a été un bonheur pour moi pendant ces 3 ans. Cet établissement est un lieu qui, je le crois, contribue pleinement à l’esprit que nous voulons voir vivre dans notre marché, tout en apportant un souffle nouveau.
De plus, à la demande de votre municipalité, j’ai été le principal initiateur et créateur de l’association des commerçants du marché (Asso Centre Halles), qui aujourd’hui anime nos Halles. Sans oublier que je suis également ambassadeur des commerçants solidaires du Carillon.

Le 16 décembre dernier, ma demande de réabonnement au marché de Saint-Nazaire a été rejetée. En coulisse, on me dit que ce refus est en fait dû à des raisons surprenantes, liées à mon tempérament, mais aussi et surtout, à certaines inimitiés à mon encontre. Si j’assume de possibles erreurs, je trouve que ce dont on parle est bien cher payé, et que les conséquences en sont dommageables pour notre marché, pour les clients qui le fréquentent, et bien entendu pour ma famille et moi-même.
Cette situation ubuesque est née au départ d’un simple retard administratif. En effet, j’ai voulu changer de structure juridique pour gérer mon commerce, et en raison des délais des procédures, je me suis retrouvé 48 heures sans inscription au Registre du Commerce et des Sociétés, ce qui a été invoqué pour révoquer mon abonnement.

Aujourd’hui, si rien n’est fait, le Comptoir de l’Apéro va disparaître. Cette situation, qui me prive de tout revenu, risque de me contraindre au dépôt de bilan, alors que j’ai deux enfants à charge.

Monsieur le Maire, je vous demande, avec tous les amis du Comptoir de l’Apéro qui me soutiennent, de prendre vos responsabilités et de me permettre de continuer à faire vivre ce lieu, que tant de Nazairiens apprécient.

Philippe Hamache