le rejet de demande de CSQ à cause de l'inéligibilité d'un examen de français est injuste

0 have signed. Let’s get to 500!


En ce qui concerne la preuve qui a été montrée au ministère de l'Immigration du Québec pour invalider l'examen Tefaq en compréhension orale, nous voulons que le ministère de l'Immigration du Québec considère les questions suivantes:

Cette preuve est générale et il n'y a aucune preuve précise pour montrer qu'un candidat spécial a triché à l'examen donc l'envoi de la lettre d'intention de rejeter à tous les candidats est très injuste dans ce cas.

Les candidats avaient participé à l'examen de français sans en connaître l'inéligibilité et tout cela s'est passé par des institutions et des examinateurs fiables de la Chambre de Commerce de Paris.

La même chose peut arriver encore et encore et dans chaque pays et la Chambre de Commerce de Paris et les institutions sont totalement responsables de la sécurité des examens et tous les candidats ne doivent pas être victimés à cause d'une délit commise par une personne.

En ce qui concerne la possibilité d'assister à l'examen de français en une compétence et l'absence d'un point négatif dans la compétence de la compréhension orale, il est évident que les candidats veulent assister à cette compétence et la chance d'obtenir un bon score augmente dans ces conditions et ce n'est pas un signe de tricherie.

Après avoir passé pres plus d'un an de l'examen mentionné, les individus n'ont jamais la préparation qu'ils avaient à ce moment-là, à moins de consacrer beaucoup de temps à la pratique, il est donc essentiel de changer les programmes de la vie.

Le stress et la pression mentale causés par cinq années de privation ont un impact sur la performance.

En raison de la modification de la liste des domaines de formation en Mars 2017, la plupart des candidats ont dû commencer à étudier l'anglais pour l'examen IELTS afin de compenser la déficience de score et c'est une autre raison d'être loin de la langue française.

L'examen de vérification n'est pas standard en raison d'une structure indéterminée et de sources d'études non définies.

Le niveau de difficulté des examens alternatifs est plus que l'examen de TEFAQ.

La décision de rejeter les demandes est tout à fait injuste en ce qui concerne les questions mentionnées ci-dessus et nous voulons que le ministère de l'Immigration du Québec reconsidère sa décision.



Today: sara is counting on you

sara kh needs your help with “David Heurtel: le rejet de demande de CSQ à cause de l'inéligibilité d'un examen de français est injuste”. Join sara and 237 supporters today.