Non aux dérives du MAD ! Musée des Arts Décoratifs !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Non au « mécénat de compétences » comme outil d’optimisation fiscale et de concurrence déloyale, Non aux dérives du MAD ! Musée des Arts Décoratifs !

Madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture
Monsieur David Caméo, Directeur Général du Musée des Arts Décoratifs
Monsieur Olivier Gabet, Directeur du Musée des Arts Décoratifs
Madame Amélie Gastaut, Responsable du Graphisme, Musée des Arts Décoratifs
Association des Amis du Musée des Arts Décoratifs
Madame Béatrice Salmon, Directrice adjointe chargée des arts plastiques au sein de la direction générale de la création artistique.

Le Musée des Arts Décoratifs a conclu avec l’agence de communication Betc une opération de mécénat de compétences pour la réalisation de sa nouvelle identité visuelle et stratégie de marque.
Cette opération permet au Musée, établissement fonctionnant sous l’égide du Ministère de la culture dans le cadre d’une délégation de service public, de ne pas s’acquitter du coût de la prestation et, dans le même temps, à l’agence de communication de déduire de son impôt sur les sociétés 60 % du coût estimé ; et ce faisant, de faire payer l’addition au contribuable par un tour de passe-passe pour le moins discutable.

Quand on incarne une institution publique de renom ; quand on représente pour ainsi dire Le Musée des graphistes, il est incompréhensible, voire insultant, de ne pas confier une aussi noble et remarquable mission à ceux - graphistes, créateurs – à l’égard desquels on se doit de manifester respect et bienveillance.

Notre Ministre de la Culture célébrait il y a peu l’excellence et la pertinence de la commande typographique du CNAP ; n’est-elle pas gênée aujourd’hui de voir que « son » Musée ne respecte pas les règles de la commande publique ?

Par le mécanisme du « mécénat », ce marché échappe à une commande responsable et engagée qui aurait du faire l’objet d’un appel d’offre selon les règles de l’art et aurait ainsi offert l’occasion de mettre en évidence la qualité et une vision partagée et d’une conception originale.
De la même manière le Petit Palais, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et déjà le Musée des Arts décoratifs ont usé par le passé de ce mécanisme malgré une vive et répétée opposition de l’ensemble des représentants des métiers de la communication.

Par le mécanisme du mécénat, ce marché échappe aux acteurs compétents et fragiles que sont les graphistes et les studios indépendants, fers de lance de la créativité graphique et du conseil en stratégies de communication dont la France, parce qu’elle dispose d’un formidable vivier, peut s’enorgueillir.

Par le mécanisme du mécénat, ce marché affiche tout le mépris d’une institution culturelle pour ses propres enfants et une accointance douteuse avec l’une des plus grandes agences de publicité française dont il est clair ici qu’elle assure à bon prix une opération de communication et une occupation d’espace tant symboliques que commerciales ; opération pour laquelle nous aurions toute légitimité à exiger que soient portées à notre connaissance les informations concernant tant les contreparties que le montant de la valorisation consentis.

Pour mémoire l’article 238 bis du code général des impôts dite loi mécénat stipule:
« Attention :
Lorsque le bénéficiaire offre une contrepartie d'une valeur équivalente aux sommes reçues (ou au montant des prestations valorisées), le versement (ou, en l'espèce, l’abandon de créance) n'est pas considéré comme un don mais comme la rémunération d'une prestation de service. Si cette contrepartie équivalente prend la forme d'une prestation publicitaire au profit de l'entreprise versante, il s'agit d'une opération de parrainage. »

Par cette pétition nous demandons à Madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, de revoir le périmètre du « mécénat de compétences » pour les institutions culturelles et d’en écarter les missions liées aux métiers de la culture et de la communication afin de protéger tant son patrimoine que ses professionnels.

Plus d'informations :
Télérama : http://www.telerama.fr/sortir/le-musee-des-arts-decoratifs-se-renomme-mad-sur-fond-de-polemique,n5484556.php
Grapheine : https://www.grapheine.com/divers/non-au-mecenat-de-competences

Groupe Actu Graphisme
https://www.facebook.com/groups/actugraphisme
CAAP
https://www.facebook.com/caapartsvisuels/
Groupe Économie Solidaire de l’Art
https://www.facebook.com/groups/economiesolidairedelart/
Groupe Marchés Public Équitables
https://www.facebook.com/marchespublicsequitables/



Leopold compte sur vous aujourd'hui

Leopold ROUX a besoin de votre aide pour sa pétition “David.Cameo@madparis.fr: Non aux dérives du MAD ! Musée des Arts Décoratifs !”. Rejoignez Leopold et 1 824 signataires.