Développons l’économie de la réparation !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Surconsommation : le constat d'urgence !

En France, nous jetons énormément, même ce qui est à peine abîmé et serait parfaitement utilisable après une simple réparation.

En effet, réparer un objet coûte souvent plus cher que de le racheter neuf. Alors nous jetons et rachetons sans cesse.

Cette pratique augmente les déchets et la surconsommation, dont les impacts environnementaux sont désastreux pour la planète et l’avenir de nos enfants.

Pourtant, face à ce constat amer, des solutions existent.

Au Pays-Bas, le taux de TVA appliqué aux services de réparation des vélos est considérablement réduit.

En Belgique, les écochèques favorisent l’achat de produits et de services écologiques.

En Suède, les parlementaires ont déposé une proposition de loi pour baisser le taux de TVA de 25% à 12% sur les services de réparation et les pièces détachées.

Partout en Europe, les gouvernements œuvrent pour le développement durable.

L'appel

En France aussi, la baisse du coût de réparation des objets peut réduire la surconsommation et diminuer notre empreinte écologique.

De plus, les services de réparation sont créateurs de lien social et d’emplois manuels, propices à l’insertion des personnes non diplômées.

C’est pourquoi nous demandons :

  • la baisse du taux de TVA de 20% à 10% sur les services de réparation et les pièces détachées
  • une déduction d’impôts sur les réparations du gros électroménager
  • la mise en place d’écochèques destinés à l’achat de produits durables et de services écologiques
  • l’accès public aux objets réparables collectés par les déchetteries municipales

Protéger la planète en créant des emplois, c’est possible. Rien ne se jette, tout se répare ! Ensemble, développons l’économie de la réparation !



Adrien compte sur vous aujourd'hui

Adrien CHAUVET a besoin de votre aide pour sa pétition “Développons l’économie de la réparation !”. Rejoignez Adrien et 364 signataires.