Déserts médicaux en Haute-Marne

Déserts médicaux en Haute-Marne

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Richard VAILLANT a lancé cette pétition

Haute-Marne : pétition contre les déserts médicaux, pour la défense de la médecine de proximité et des hôpitaux publics.

Sur 96 départements la Haute-Marne occupe le 67ème rang concernant les généralistes ; le 75ème rang pour les spécialistes ; le 81ème rang pour les sages-femmes ; !e 87ème rang pour les dentistes et les kinésithérapeutes.

Plus d’un citoyen sur dix ne parvient à trouver de médecin traitant et huit millions vivent aujourd’hui dans un désert médical et cette situation intolérable est particulièrement forte en Haute-Marne. S’y ajoute le problème des hôpitaux publics qui est intimement lié à celui des déserts médicaux. Sans hôpitaux publics forts et de qualité, il n’y aura pas d’installation de médecins de ville.
Les organisations syndicales haut-marnaises de retraités (CGT, CFE-CGC, UNSA, FSU et Solidaires) ont initié ce combat depuis près de 2 ans et maintenant elles ont besoin de votre aide en signant et faisant signer cette pétition qui s’inscrit dans le contexte plus général de la défense des services publics et qui sera remise aux représentants de l’État dans notre département.
Depuis des années l’État a laissé se développer des concentrations de médecins dans certains territoires, et des déserts dans d’autres comme chez nous en Haute-Marne !
Aujourd’hui, la question d’une meilleure répartition de ces professionnels est cruciale et vitale dans notre département déjà bien malmené.
Plusieurs propositions de loi ont été déposées à l‘Assemblée nationale, la dernière en janvier ; toutes ont été rejetées.
Une véritable politique nationale de santé publique doit être mise en place pour garantir un égal accès aux soins. Les conventionnements par la Sécurité sociale de médecins libéraux, généralistes ou spécialistes qui s’installent doivent être temporairement réservés aux secteurs sous dotés.
La politique nationale de santé publique exige des résultats contre la désertification. Sinon que pourrions-nous dire aux citoyens ? Qu’ils attendent ? La santé, elle n’attend pas !
Pour défendre la médecine de proximité et des hôpitaux publics généraux et spécialisés attractifs et bien dotés en personnels et en moyens techniques financiers...

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !