Pétition fermée

CONTRE LES MENUS DE SUBSTITUTION OBLIGATOIRES DANS LES CANTINES SCOLAIRES

Cette pétition avait 3 573 signataires


La volonté de la Ville de Chalon-sur-Saône de revenir à une pratique laïque dans ses cantines scolaires, en supprimant à compter de cette rentrée les plats de substitution au porc, a entraîné un très grand nombre de soutiens dans le pays tout entier. Les témoignages de sympathie et les encouragements sont venus de tous les coins de France et de Français de toutes confessions, origines et catégories socio-professionnelles.

Mais, comme il fallait s'y attendre, cette décision est aujourd'hui attaquée par ceux qui veulent empêcher les communes d'appliquer strictement le principe de la Laïcité. Une proposition de loi sera déposée dans ce sens à la rentrée. Les signataires de la présente pétition dénoncent l'intention qui préside à cette proposition de loi.

Si la volonté de la Ville de Chalon-sur-Saône de supprimer les plats de substitution a été jugée courageuse par la majorité des Français, c'est dans la mesure où elle s'oppose aux revendications communautaristes de plus en plus fréquentes dans notre société, qui veulent imposer dans la sphère publique des prescriptions religieuses que la Laïcité commande pourtant de tenir à distance, c'est à dire dans la sphère strictement privée.

La cantine scolaire, comme l'école de la République, n'a pas à devenir le lieu de l'immixtion du fait religieux. Elle doit considérer les enfants en tant que tels, sans référence systématique à leur communauté d'origine. La Laïcité n'est pas l'obligation de fournir à chacun ce qu'il attend pour l'exercice de son culte en exigeant de la Collectivité des prestations différenciées.

La composition de menus différenciés selon les pratiques religieuses est par conséquent une entorse au principe de Laïcité, principe sur lequel la société française et notre République se sont bâtis avec exigence depuis plus d'un siècle, parvenant à intégrer grâce à cela des catégories de population d'origines et de religions différentes.

Les plats de substitution peuvent prendre des aspects variés. Il peut s'agir de plats destinés à remplacer spécifiquement la viande de porc. C'est l'entorse au principe de Laïcité le plus fréquemment rencontrée. Mais, de plus en plus souvent, cédant aux revendications religieuses rejetant tous les mets n'ayant pas été préparés selon un rite religieux particulier, on voit des collectivités remplacer systématiquement l'ensemble des viandes proposées par d'autres plats.

Ce rejet de toute viande préparée non-rituellement conduit certains à chercher à imposer à toutes les Communes de France la préparation d'un second menu, uniquement végétarien, qui ne serait rien d'autre qu'un menu de substitution obligatoire.

Le menu végétarien poserait en soi d'énormes problèmes. Selon un grand nombre de diététiciens, il n'apporte pas toutes les ressources nutritionnelles suffisantes pour l'enfant, en particulier le fer, dont la carence est source de fatigue pour l'écolier. Il porterait de surcroît frontalement atteinte à la filière française de l'élevage, qui traverse en ce moment une crise sans précédent et que nous devons soutenir par une éducation au goût. Qui plus est, il générerait de fortes dépenses supplémentaires pour les Communes ainsi obligées de le mettre en place en plus du menu traditionnel, tout en contrariant, s'il était imposé, le principe constitutionnel de libre administration des Collectivités territoriales.

Nous souhaitons donc que soit maintenue la liberté des Maires et des Communes en matière de menus dans les cantines scolaires. Nous réclamons que les Maires qui refusent les plats de substitution au nom de la Laïcité demeurent libres de le faire.

C'est pourquoi nous invitons Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs à s'opposer à toute initiative qui forcerait les Communes à proposer dans leur service de restauration scolaire un menu de substitution obligatoire, végétarien ou non.

 



alex compte sur vous aujourd'hui

alex SERINA a besoin de votre aide pour sa pétition “Députés et sénateurs de France: CONTRE LES MENUS DE SUBSTITUTION OBLIGATOIRES DANS LES CANTINES SCOLAIRES”. Rejoignez alex et 3 572 signataires.