Victoire
Adressée à ministre de l'education et 1 autre

Gardons nos mezzanines!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

DESTRUCTION DES MEZZANINES DE LA CSRS
Enseignants et des parents se mobilisent

 

Sherbrooke, le 22 juin 2016 – Un comité composé d’enseignants et de parents d’élèves, principalement de l’école Notre-Dame-du-Rosaire de Sherbrooke, se mobilise aujourd’hui pour demander aux instances politiques de se positionner quant à la destruction prévue des mezzanines aménagées pour favoriser la lecture dans les classes.

 

Le comité demande au ministre de l’Éducation, monsieur Sébastien Proulx, d’étudier son dossier et de tenter de faire adapter les normes de la Régie des bâtiments en ce qui concerne les écoles. On demande par ailleurs que des assouplissements soient suggérés, lesquels respecteraient les objectifs d’une école publique, la sécurité des élèves et les finalités de l’enseignement.

 

Les membres du comité considèrent :

-     Que plusieurs parents, enfants, enseignants et membres de direction se sont mobilisés pour rendre à terme ces projets de mezzanines dans les classes.

-     Que l’école est un édifice public particulier, en ce sens qu’il est ouvert à un public ciblé et que les visiteurs en sont quasi absents. En effet, 96 % de sa clientèle sont des enfants de moins de 12 ans, le reste étant constitué de parents et de membres du personnel. Rarement y voit-on un visiteur externe.

-     Que l’école est un édifice public avec une mission sociale d’éducation, de formation et d’ouverture sur le monde. Ce lieu requiert des aménagements physiques particuliers, pour faire des enfants des lecteurs, des auteurs, des êtres humains curieux et allumés.

-     Que les espaces de certaines classes sont trop restreints, rendant la création de coins dédiés au travail en petits groupes quasi impossible.

 

Pour ces raisons, le comité considère inadéquat de détruire à tout jamais ces mezzanines.

 

En terminant, on souhaite remercier la Commission scolaire-de-la-Région-de-Sherbrooke (CSRS) des efforts investis pour sauver ce que l’on a si fièrement bâti pour rendre ludique la lecture chez les enfants. « La CSRS a exploré des options et a tenté de sauver notre travail. Nous tenons aussi à remercier une communauté d’enseignants et de parents qui, sur les réseaux sociaux, ont offert empathie, solutions et expertise pour tenter de résoudre cet épineux problème », dit Yves Nadon, membre du comité et enseignant à l’école Notre-Dame-du-Rosaire durant 27 ans, en ajoutant que quelque 8 000 partages de sa publication sur Facebook lui permettent d’espérer un revirement de cette malheureuse situation.

 Une école, c’est un milieu de vie, pas un bureau de vente.



Yves compte sur vous aujourd'hui

Yves NADON a besoin de votre aide pour sa pétition “Députés du Qubec: Gardons nos mezzanines!”. Rejoignez Yves et 2 584 signataires.