Déplacer le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à Rennes

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est au point mort. 

De nouveaux médiateurs sont nommés ce jour pour étudier de nouveau le dossier et rendre leurs conclusions au gouvernement d'ici 6 mois.

Le constat est simple : il y a d'un côté une partie de la population qui est favorable à un nouvel aéroport et de l'autre, une autre partie qui souhaite protéger l'espace naturel qui serait détruit si cet aéroport voyait le jour. 

Une solution évidente peut satisfaire les 2 parties : trouver un nouvel emplacement au projet.

L'aéroport de Rennes, situé 80km plus au nord, bénéficie de la plus forte croissance des aéroports français, et ce, depuis plusieurs mois. La métropole rennaise n'est pas en reste avec de grands projets (LGV, 2ème ligne de métro, nouveau quartier d'affaire...) et elle bénéficie d'une situation géographique centrale en étoile sur l'ouest de la France qui est un point fort pour un aéroport qui pourrait bénéficier à tous les bretons.

En dehors de la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande, l'aéroport de Rennes est entouré de zones libres (dont une partie fait office de cimetière pour avions avec une 2ème piste) qui pourraient être exploitées sans destruction massive d'habitat naturel pour des espèces animales ou végétales. Il est donc possible d'envisager un agrandissement et un réaménagement de cette zone aéroportuaire.

D'autres zones (plus vastes) au sein ou à proximité de la métropole sont vierges à ce jour et potentiellement exploitables.pour envisager un projet d'aéroport parfaitement intégré dans son environnement avec une empreinte carbone la plus faible possible. 

Apportez votre signature à cette pétition pour soutenir cette alternative crédible au projet de Notre-Dame-des-Landes et qui satisfera le plus grand nombre.



RAIN compte sur vous aujourd'hui

RAIN CITY a besoin de votre aide pour sa pétition “Déplacer le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à Rennes”. Rejoignez RAIN et 28 signataires.