Démission de M. Sermier, vice-président de la commission du développement durable.

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le 14 janvier 2019, M. Sermier a tenu des propos en défaveur d’une initiative qui tend à lutter contre le réchauffement climatique :

https://www.facebook.com/jeanmarie.sermier/posts/1127194170791276

Ces propos sont tout bonnement incohérents avec la fonction exercée par M. Sermier, à savoir vice-président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire :

http://www2.assemblee-nationale.fr/15/commissions-permanentes/commission-du-developpement-durable/(block)/40532

Déjà critiqué pour ses positions sur le nucléaire, le glyphosate ou encore les néonicotinoïdes, voilà un nouveau fait d'arme pour cet ardent défenseur d'une agriculture productiviste et destructrice de l'environnement.

http://up-magazine.info/index.php/planete/securite-alimentaire/5990-bataille-des-pesticides-coups-bas-a-gogo

La stigmatisation systématique des citoyens voulant réfléchir aux alternatives à l’agrobusiness est insupportable et le fait qu'elle soit pratiquée ainsi par un député en responsabilité dans la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire n'augure rien de bon pour la qualité des débats au sein de ladite commission.

Par ailleurs, le manque d’élégance et l’attitude provocante des propos tenus par M. Sermier est indigne et inacceptable venant de la bouche d’une personne qui occupe une telle fonction.

M. Sermier, puisque :

·       les études scientifiques (https://www.viande.info/elevage-viande-gaz-effet-serre et

·       les 500 pseudo-stars et bobos parisiens dont la plupart sont des scientifiques et où on retrouve certains de ses collègues à l'Assemblée Nationale (elles et ils apprécieront) (https://www.lundi-vert.fr/wp-content/uploads/2018/12/signataires.pdf

n’ont pas suffi à vous persuader que la consommation de viande est l’un des facteurs les plus impactants du réchauffement climatique, les signataires de cette pétition souhaitent que vous présentiez votre démission afin que l’argent du contribuable puisse être investi plus judicieusement.