Démission d'Émmanuel Barbe

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Vous ne le connaissez surement pas, mais si vous êtes usager de la route, sachez que c'est lui qui prends toutes les décisions pour vous.

En effet, depuis le 3 Avril 2015, Emmanuel Barbe est délégué interministériel à la sécurité routière. Est à sa charge, la réduction de la mortalité sur les routes, l'aménagement des routes et il donne son avis quand il faut adapter le code de la route.

Que s'est-il passé en 3 ans ? Quelles ont été ses actions ? La mortalité à elle baissée ?

Non tout simplement non... Depuis 2015 le nombre de morts sur nos routes est passé de 3461 en 2015 à 3477 morts en 2016. À l'heure d'écrire cette pétition, les chiffres de l'année 2017 ne sont pas encore communiqués mais s'annoncent encore plus meurtriers que les précédents. Les tendances constatée en 2017 sont les mêmes observées entre 2015 et 2016 !

La mortalité de certaines catégories d'usagers explose littéralement* :

  • Piéton + 91% de morts entre 2015 et 2016
  • Cyclistes + 13% de morts entre 2015 et 2016

*http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/series-statistiques

Et pendant ce temps que fait la sécurité routière ? Elle oblige les motards à avoir des plaques plus larges de 3cm, à s'équiper de gants homologués, multiplie le nombre de radars automatiques, généralise la privatisation des radars mobiles, baisse les limitations de vitesse...

Depuis 3 ans à son poste, le délégué à la sécurité routière a échoué dans sa mission, la mortalité sur nos routes a de manière générale augmentée, preuve cuisant de l'échec d'Emmanuel Barbe. S'il a bien réussi quelque part c'est dans un domaine où on ne l'attendait pas...

Depuis son arrivé au sein de la sécurité routière, les recettes des radars ont, elles aussi augmentées :

  • 789 Millions d'€ en 2015
  • 920 Millions d'€ en 2016
  • 990 Millions d'€ en 2017* estimation cours des comptes

Ce n'est pas tout... avec la privatisation des radars en 2018, la cour des comptes estime à 1029 millions d'euros les recettes des seuls radars automatiques, les PV de stationnements n'étant pas pris en compte.

En 3 ans, notre cher monsieur sécurité routière aura donc réussi l'exploit de faire passer les recettes des radars de 790 millions d'euros à plus d'1 milliard en 2018. N'importe quelle entreprise serait ravie de cette prouesse.

Sauf que le boulot d'Emmanuel Barbe n'est pas de faire fructifier l'argent des radars, mais de sauver des vies, tache à laquelle il a échoué. De là a dire que la sécurité routière bosse pour les caisses de l'état il n'y a qu'un pas...

N'importe qui à le droit à l'erreur, ses décisions peuvent-être mauvaises, cela arrive à tout le monde... mais ici cela fait 3 ans que la sécurité routière se plante complètement. N'importe quel employé aurait été viré s'il avait fait n'importe quoi pendant 3 ans. Surtout que Monsieur Barbe persiste et signe dans ses décisions inutiles. 2018 sera l'année des radars privatisés, des baisses de vitesse inutiles mais surtout de la RÉPRESSION, les usagers de la route étant gérés par le ministère de l'intérieur, l'usager en infraction étant déjà considéré comme un criminel !

Il faut dire stop à cette politique stupide pensée par cet homme, de faire culpabiliser les usagers, la plupart des excès de vitesse concernent des écarts  inférieurs à 20Km/h, pendant ce temps, les conducteurs sous l'emprise d’alcool ou de drogue eux peuvent toujours rouler, les radars ne faisant pas (encore?) office d'éthylotest. 

Emmanuel Barbe étant haut fonctionnaire sous la responsabilité du ministère de l'intérieur, ses déplacements se font dans une voiture avec chauffeur et gyrophare... Notre délégué à la sécurité routière est complètement déconnecté de la réalité.

Doit être instaurée une nouvelle politique de sécurité routière, basé sur la sensibilisation des usagers et une meilleure formation de ceux-ci.

A vous monsieur Macron, a vous monsieur Phillipe, qui vous prétendez proches des gens, vous qui avez fait élire des médecins, des infirmiers, des chefs d'entreprises comme députés, afin d'avoir des personnes représentatives des français au gouvernement, il est temps d'en finir avec les vestiges de l'administration précédente qu'est Emmanuel Barbe.



Antoine compte sur vous aujourd'hui

Antoine WANDEL a besoin de votre aide pour sa pétition “Démission Émmanuel Barbe”. Rejoignez Antoine et 1 125 signataires.