Déconfinement : Pour la réouverture des espaces publics à Chalon sur Saône !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


Les règles du dé-confinement en vigueur le 11 mai confirment que les raisons qui ont prévalu ne sont pas que d’ordre sanitaire.

Les deux poids, deux mesures s’appliquent entre l’espace public, dont l’utilisation demeure très restreinte et l’espace commercial où les règles sont beaucoup plus souples et laissées à l’appréciation des propriétaires des lieux .

A Chalon, pendant que l’on fera une queue de 100 mètres devant un magasin de bricolage, les passants se feront verbaliser sur les chemins de promenade interdits par le Maire. Les Chalonnais continueront de se serrer sur un trottoir d’un mètre, quand en face le quai 8 fois plus large sera interdit aux piétons. Pareillement, les enfants des Près Saint-Jean ne pourront profiter d’une promenade ou d’un pique-nique ensoleillé au bord du lac avec leurs parents.

De la même manière, la maison des associations restera fermée quand tous les commerces non-alimentaires seront ouverts.

Nous, signataires demandons au Maire de Chalon et à sa majorité :

- la liberté d’accès aux espaces publics en supprimant l’arrêté municipal qui surenchérit à la loi, libérant les accès aux parcs, jardins dans le respect des mêmes règles de distanciation physique en cours pour les accès aux espaces privés, notamment les commerces et les entreprises.

- L’accès à l'espace Jean ZAY pour toutes les associations, dans le respect des normes sanitaires en vigueur

Nous avons bien compris la morale punitive et commerciale qui prévaut : consommer, travailler c’est normal, se promener gratuitement dans l’espace public, aller à la pêche seul, au bord de la rivière loin d'un caddie de courses, ou avoir une activité associative utile aux Chalonnais, ce serait “profiter” de la pandémie.

Nous disons stop à cette infantilisation mercantile!