Le Phare de l'espoir : En soutien à nos forces de l'ordre

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Nos forces de l'ordre sont délaissées et leur travail n'est pas récompensé. Cette pétition vise à donner une meilleure solidarité entre nos forces de l'ordre et la justice française. Je vous laisse ma page Facebook : https://www.facebook.com/soutienauxpoliciersgendarmes/?modal=admin_todo_tour

Revendications de nos Policiers Nationaux :

1 - Lors d'interventions, lorsqu'un représentant de nos forces de l'ordre est blessé, la justice ne sanctionne pas assez les délinquants. Les peines de prisons doivent être plus sévères. Il faut une peine minimale d'emprisonnement. Cette peine minimale d'emprisonnement doit être au minimum de trois ans. Le juge ne peut pas diminuer cette peine de prison. Il va directement en prison. C'est une des revendications du syndicat majoritaire de la Police Nationale :  https://www.youtube.com/watch?v=BVaGiERzY5k

2 - Aujourd'hui, la justice encourage indirectement nos délinquants à défier leur autorité. Permettre à la justice française d'affaiblir l'autorité de nos forces de l'ordre, c'est affaiblir la République Française.

3 - Il faut payer les heures supplémentaires que nos policiers ont effectuées.

4 - Obligation de la prise en charge de leur mutuelle par leur ministère. 

5 - Attribution pour les personnels de la police technique et scientifique d'un statut dérogatoire de catégorie active.

6 - Augmentation des effectifs de CRS, 1000 de plus. ( Compagnie Républicaine de Sécurité )

7 - Il faut un meilleur statut à nos travailleurs de nuit dans la Police Nationale. On doit davantage permettre à nos policiers d'avoir une vie sociale, une vie de famille. Car ils sont humains comme tous les autres travailleurs. Il faut adapter les horaires de travail pour permettre à nos policiers d'avoir un juste équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle.    

8 -  Entre 2011 et 2017, le nombre de suicides chez nos forces de l'ordre oscille entre 63 et 77 par an. ( ''source le figaro en annexe à la fin''). Il n'y a jamais eu de baisse notable. Je suis attaché à nos forces de l'ordre car ils sont attachés aux valeurs de la République Française. Nos forces de l'ordre doivent être mieux pris en charge. Le nombre de psychologues doit augmenter pour ceux qui souffrent de violences qu'ils subissent et du manque de considération de leur travail par la justice française. 

9 - Il faut supprimer les peines de probation mises en place par l'ancienne Garde des Sceaux Christiane Taubira pour des délits punis avec une peine de prison inférieure ou égale à cinq ans. Nous devons rétablir les peines planchers mises en place par Rachida Dati et supprimées par Christiane Taubira. Pour empêcher la récidive de nos délinquants, il faut augmenter la durée de ces peines planchers pour ceux qui récidivent. Il faut donc aller encore plus loin que Rachida Dati. Les peines de probation ont lieu en milieu ouvert alors que les peines planchers sont effectuées en milieu fermé donc en prison.

10 - La justice doit davantage sanctionner les trafiquants de drogue. Il faut imposer au juge une peine minimale d'emprisonnement en fonction de la gravité des faits. Aujourd'hui, ils récidivent et nos officiers de police judiciaire se retrouvent avec les mêmes délinquants. Alors je passe, les insultes dont ils font l'objet. Ils n'ont plus aucune autorité, la peur a changé de camp. Leur travail n'est pas respecté.

11 - Les policiers de la police judiciaire dénoncent la complexité croissante du code de procédure pénale malgré les promesses de simplification faites par l'Elysée. Elle ralentisse selon eux l'avancement des enquêtes.  

12 - Il faut séparer les détenus en fonction de leurs casiers judiciaires. Il faut rassembler les détenus radicalisés dans une seule et même prison. Il ne faut pas mélanger les détenus de haute délinquance aux détenus possédant un faible casier judiciaire.

13 - Nous devons augmenter le nombre de prisons pour rétablir l'ordre dans nos quartiers et permettre aux habitants des quartiers difficiles de vivre au moins un semblant de vie. Cela permettra de désengorger nos prisons car certaines prisons sont chargées à 200 %. Et on pourra respecter les droits de nos détenus car la France est le pays des droits de l'homme.

14 - Il faut protéger nos policières qui sont victimes de harcèlement ou de violences sexuelles. Il faut augmenter ces peines de prisons pour ceux qui commettent ces atrocités.

15 - Nous devons supprimer les remises de peines. Une condamnation doit être exécutée entièrement.

Revendications de nos Policiers Municipaux : 

1 - Les agents de la Police Municipale sont constitués à 80 % d'agents de catégorie C. Ils demandent le basculement de la catégorie C à la catégorie B.

2 - Ils demandent l’indemnité spéciale de fonction uniformisée au taux de 24 % minimum, plafonnée à 30 % pour l'ensemble de la filière. L’indemnité doit être comprise dans le calcul de la retraite. 

3 - La pénibilité du métier doit être reconnue et nos policiers municipaux doivent pouvoir bénéficier d'un dispositif de départ à la retraite anticipé ou d'un système de reconversion.

4 - Tous nos policiers municipaux doivent pouvoir posséder OBLIGATOIREMENT une arme à feu de poing, gilet par-balles, bâtons de défense (matraque télescopique ou tonfa) et un taser.

     Voilà ce que nos forces de l'ordre attendent

Annexe 1 : http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/highcharts/graphiques/web_201822_4342_infographie4342/web_201822_4342_infographie4342.html